Égalité des chances : rentrée des classes préparatoires de l’ENM
Publié le 03 octobre 2016

Les élèves de la classe préparatoire de Bordeaux lors de leur concours blanc de rentrée, ce lundi 3 octobre.
Ce lundi 3 octobre, les 54 élèves des classes préparatoires 2016 de l’ENM effectuent leur rentrée à Bordeaux, Paris et Douai. Objectif de ce dispositif « égalité des chances » créé en 2008 : diversifier l’origine sociale des auditeurs de justice en offrant à des étudiants méritants issus de milieux modestes l’opportunité de préparer gratuitement le concours d’accès à l’École nationale de la magistrature.
Pour intégrer ces classes préparatoires, les élèves ont d’abord été sélectionnés sur dossier. La commission a ainsi étudié les ressources des candidats et de leur famille, les résultats qu’ils ont obtenus pendant leurs études, leur motivation et leur origine géographique, avant d’établir une liste des candidats retenus pour un entretien d’admission.
Motivation et mérite
« Il est souvent difficile de départager les candidats qui ont des situations assez similaires : ils sont le plus souvent titulaires d’un master 2 et sont boursiers de l’enseignement supérieur. Ce qui peut faire la différence, c’est évidemment la motivation dont ils font preuve pour préparer le 1er concours de l’ENM mais aussi le caractère méritant de leur parcours de vie : à titre d’exemple, la commission sera particulièrement sensible au parcours d’un étudiant en rupture de lien familial qui aura travaillé pour financer ses études ou à celui d’un candidat qui aura trouvé un job en parallèle de ses cours pour aider financièrement ses parents », détaille Emmanuelle Perreux, directrice adjointe en charge des recrutements, de la formation initiale et de la recherche.
Et d’ajouter : « Nous sommes par ailleurs attentifs à ce que nos classes préparatoires accueillent des élèves originaires de toute la France (onze régions sur treize représentées cette année), notamment des étudiants originaires de milieux ruraux isolés qui sont aussi confrontés à la précarité. »
Le dispositif permet ainsi de diversifier les profils des candidats au 1er concours et, par la suite, des auditeurs de justice.
De bons résultats

Chacune des trois classes préparatoires de l’ENM compte 18 élèves, ce qui permet un suivi personnalisé sur le plan pédagogique et un entraînement important aux épreuves d’admissibilité – les élèves passent l’équivalent de neuf concours blancs -, puis d’admission. « C’est une chance absolument incroyable qui est offerte à des étudiants de préparer le concours dans les meilleures conditions possibles et de mettre toutes les chances de leur côté », conclut Emmanuelle Perreux.

Huit candidats issus des classes 2014/2015 ont ainsi intégré la promotion 2016 de l’ENM et six ont réussi un autre concours de la fonction publique. Au total, la promo 2016 compte quinze anciens élèves des classes préparatoires de l’ENM parmi ses 364 auditeurs de justice.