Stages juridictionnels pour les étudiants en droit : candidatures jusqu’au 9 décembre
Publié le 06 novembre 2015

Effectuer un stage juridictionnel avant de passer le concours de la magistrature : une opportunité à saisir. L’ENM propose aux futurs candidats du 1er concours d’accès des stages dans les cours et tribunaux afin de mieux connaître le métier de magistrat. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 9 décembre 2015, pour un stage se déroulant du 1er janvier au 30 juin 2016.
Les étudiants en droit qui souhaitent passer le 1er concours d'accès à l’ENM ont la possibilité d'effectuer un stage juridictionnel organisé par l’Ecole, d’une durée de six mois.
Objectif : des candidats avertis et motivés
« Grâce à ce stage et à l’investissement des juridictions qui les accueillent, les étudiants deviennent des candidats avertis et motivés », souligne Xavier Ronsin, directeur de l’ENM. Un constat partagé par Nawelle Baba-Aïssa, auditrice de justice au sein de la promotion 2015 qui a effectué un stage juridictionnel au parquet des mineurs du TGI de Paris. Sa motivation : « bénéficier d’une expérience pratique permettant d’appréhender la réalité du métier de magistrat », explique-t-elle. Outre la possibilité d’assister à de nombreuses audiences, ce stage lui a permis de participer à la rédaction de réquisitoires définitifs, avec l’aide des assistants de justice, des élèves avocats et des magistrats présents au sein du parquet des mineurs.
Un atout pour les candidats au concours d'accès à l'ENM
Partager le quotidien de magistrats en exercice est un atout indéniable pour les candidats qui passent les concours d'accès à l'ENM, en particulier lors des épreuves orales d'admission. Une telle expérience vient enrichir l'entretien individuel avec le jury, au cours duquel le candidat doit exposer ses motivations à vouloir rejoindre la magistrature. « Ce stage s’est avéré bénéfique pour faire face aux questions posées lors de l’entretien avec le jury, qui s’enquiert fréquemment du niveau de connaissance des candidats sur le milieu judiciaire », relève Nawelle Baba-Aïssa. « Ce stage a également été un atout dans la préparation des épreuves écrites du concours, en l’occurrence celles de la dissertation et du cas pratique de droit pénal. Il m’a permis d’acquérir des réflexes, rédiger dans des temps plus courts, affiner l’esprit de synthèse », ajoute l’auditrice.
Une politique d’admission renforcée

Si ce dispositif existe depuis de nombreuses années, l’Ecole a voulu renforcer sa politique d’admission aux stages. Le nombre de stages offerts a ainsi été quadruplé en 4 ans : de 49 stages attribués en 2011, l’ENM a admis 204 stagiaires en 2015, répartis dans 25 cours d’appel.

Ces stages pourront être rémunérés, sous certaines conditions, sur une période comprise entre le 1er janvier et le 30 juin 2016.

Connaître les principes et modalités du dispositif