Communication judiciaire : le point de vue de François Molins
Publié le 06 octobre 2017

Alors que les auditeurs de justice de la promotion 2017 abordent, du 3 au 6 octobre, les techniques d’entretien et la tenue d’une audience de cabinet à travers leurs premières simulations, François Molins, procureur de la République près le TGI de Paris et doyen des enseignements du pôle Communication judiciaire de l’ENM, partage son point de vue sur cet outil indispensable pour le magistrat.

Dans un entretien vidéo qu’il a accordé à l’ENM en qualité de doyen des enseignements du pôle Communication judiciaire, François Molins évoque notamment les raisons pour lesquelles les magistrats doivent faire preuve de pédagogie dans leurs entretiens avec les justiciables, la nécessité de les sensibiliser à la thématique de la communication judiciaire auprès des médias ou encore les sujets et projets qui lui tiennent à cœur dans le cadre des formations initiale et continue que propose l’École nationale de la magistrature.

Le pôle de formation Communication judiciaire a pour objectifs l'acquisition des enjeux et des techniques de communication et d'entretien : communication avec les médias, audience correctionnelle, audience de cabinet pénal et civil. Ces enseignements doivent permettre d'améliorer la lisibilité de l'action judiciaire à l'égard des médias et de la société, de favoriser les relations avec les acteurs du processus judiciaire et d'appréhender la relation avec le justiciable dans le cadre de l'audience.

Rencontres avec la promotion 2017 début 2018

Présentant chaque année les spécificités du parquet de Paris aux futurs magistrats pendant leur préparation aux premières fonctions, François Molins interviendra par ailleurs début 2018 en qualité de doyen des enseignements devant la promotion 2017 : le 12 janvier prochain sur le thème « Magistrats et réseaux sociaux » et le 14 février lors de la séquence pédagogique « Justice et médias ».

Lire aussi : François Molins : communiquer sur une affaire de terrorisme