40 délégués du procureur formés à la lutte contre la toxicomanie
Publié le 08 octobre 2015

L’ENM, avec le soutien financier de la MILDECA, organise un séminaire de formation des délégués du procureur sur les dispositifs de lutte contre la toxicomanie et en particulier sur la mise en œuvre du stage de sensibilisation aux dangers de l’usage de produits stupéfiants. Le premier module, qui s’est tenu les 28 et 29 septembre derniers, traitait des dispositifs et des méthodes thérapeutiques de prise charge.
3 modules de formations dispensés sur 4 mois

Après un premier module de deux jours, les 28 et 29 septembre 2015, centré sur la connaissance des addictions, les quarante participants à la formation effectueront un stage individualisé de deux jours, courant octobre et novembre, dans une structure sanitaire ou sociale spécialisée dans la prise en charge des conduites addictives, ou dans un parquet ayant une section spécialisée dans la lutte contre les stupéfiants. Ils reviendront ensuite à Paris pour un nouveau module de deux jours, les 7 et 8 décembre 2015, plus spécifiquement consacré aux sanctions pénales, et à l’entraînement à l’animation du stage de sensibilisation aux dangers de l’usage de produits stupéfiants.

Au cours de ces trois modules, les participants approfondiront leurs connaissances sur les conduites addictives, les modalités thérapeutiques de prise en charge, les différentes réponses pénales pouvant être apportées, et les outils de communication susceptibles d’être mobilisés dans le cadre de l’animation des stages de sensibilisation aux dangers de l’usage de produits stupéfiants

Approche pluridisciplinaire

Pour l’élaboration du contenu scientifique et pédagogique de ce séminaire, l’ENM s’est appuyée sur un comité de pilotage composé de praticiens et d’experts, associant un psychiatre addictologue, un psychologue, un pédagogue, un délégué du procureur, un membre de la direction des affaires criminelles et des grâces, un magistrat du parquet et un gendarme formateur relais anti-drogue.

Cette approche pluridisciplinaire poursuit un objectif : permettre aux délégués du procureur d’adopter le positionnement adéquat dans l’exercice de leur mission face à des consommateurs de produits stupéfiants aux problématiques variées. En effet, il s’agit d’asseoir leur intervention et d’accroître l’utilité de la réponse pénale qu’ils ont à mettre en œuvre, notamment dans le cadre du stage de sensibilisation aux dangers de l’usage de produits stupéfiants.