Trois nouveaux doyens des enseignements à l’ENM
Publié le 22 février 2017
  • Alain Lacabarats
  • François Molins
  • Benoît Bastard
Trois des huit pôles de formation de l’ENM changent de doyen des enseignements : les magistrats Alain Lacabarats et François Molins ont respectivement été désignés pour les pôles Justice civile et Communication judiciaire tandis que le sociologue Benoît Bastard devient doyen des enseignements du pôle Environnement judiciaire.
« C’est un honneur pour l’École de pouvoir bénéficier de leur immense expérience et de leurs talents pédagogiques exceptionnels », confie Olivier Leurent, directeur de l’ENM qui a désigné ces trois nouveaux doyens. Ces derniers seront en contact régulier avec l’équipe pédagogique, plus particulièrement avec les deux animateurs de chacun des pôles – un pour la formation initiale des auditeurs de justice et un pour la formation continue des magistrats en exercice.
Bénéficier de regards extérieurs sur la pédagogie

« Il nous a paru incontournable de faire appel à de hauts magistrats », souligne le directeur :

▪ Alain Lacabarats, président de chambre à la cour de Cassation et membre du Conseil supérieur de la magistrature « dont la réflexion et les travaux sur la formalisation des décisions de justice et sur la qualité de la justice font autorité », pour le pôle Processus de décision et de formalisation de la justice civile ;
▪ François Molins, procureur de la République près le tribunal de grande instance de Paris, pour le pôle Communication judiciaire, « sa compétence en la matière ayant pu être appréciée par la communauté judiciaire et par l’ensemble des citoyens français ».

« Cependant, il est aussi important que l’École bénéficie du regard extérieur de personnalités reconnues dans leur domaine qui n’appartiennent pas au corps de la magistrature », ajoute Olivier Leurent. Ainsi, le sociologue et directeur de recherche émérite au CNRS Benoît Bastard devient le nouveau doyen des enseignements du pôle Environnement judiciaire, qui permet de développer des capacités à appréhender le contexte non juridique des décisions des magistrats, mais aussi de dispenser des connaissances scientifiques ou sociales pouvant être mobilisées dans le cadre du processus de décision judiciaire.

Rôle du doyen des enseignements

« Le doyen des enseignements doit donner son avis sur les propositions pédagogiques faites par les équipes de l’ENM, mais également être force de proposition et d’impulsion en termes d’initiatives pédagogiques qu’il serait, selon lui, intéressant de développer au sein de l’École », résume Olivier Leurent.

La décision qui le désigne prévoit en effet qu’il doit :

▪ « conseiller les équipes pédagogiques sur les modalités de mise en œuvre des objectifs pédagogiques définis par le directeur après avis conforme du conseil d’administration ;
▪ participer à l’élaboration des activités pédagogiques dans le cadre de consultations ponctuelles et dispenser, le cas échéant, des enseignements ;
▪ assister aux réunions annuelles de bilan de pôle
».

Par ailleurs, deux des doyens des enseignements font partie du conseil pédagogique de l’École qui « contribue, par ses avis transmis au conseil d’administration, à la définition des grandes orientations pédagogiques, à l’élaboration et à la mise en œuvre des programmes de formation initiale et continue et à l’évaluation de la pédagogie » (article 43 du décret 72-355 du 4 mai 1972). Ces derniers sont désignés pour une année renouvelable par le directeur de l’ENM après avis de l’ensemble des doyens des enseignements.

À voir aussi : l’interview vidéo d’Alain Lacabarats, doyen des enseignements du pôle Processus de décision et de formalisation de la justice civile.