Troubles anormaux de voisinage : former les conciliateurs de justice
Publié le 25 avril 2017

Le 16 mars dernier, 18 conciliateurs de justice assistaient à la nouvelle formation « Mieux concilier les troubles anormaux de voisinage : de la violence à l’apaisement » organisée par l’ENM au Tribunal de grande instance de Perpignan.
Régulièrement confrontés aux conflits de voisinage, les conciliateurs de justice doivent faire face à de nombreux questionnements : qu’est-ce qu’un trouble anormal de voisinage ? Quel est le régime de responsabilité qui en découle ainsi que les principaux recours existants ? Comment désamorcer une situation de violence et recréer un climat apaisé favorable à la conciliation ? Pour leur apporter les connaissances utiles à l’exercice de leur fonction et leur permettre de renforcer leur posture de collaborateur de justice, l’ENM a mis en place un nouveau module de formation dédié aux troubles anormaux de voisinage. Il s’agit du 8e module thématique proposé par l’ENM aux conciliateurs de justice dans le cadre de leur formation continue.
Une pédagogie active basée sur des mises en situation
Cette nouvelle formation a été créée pour répondre à un double objectif : offrir aux conciliateurs de justice une approche juridique des troubles anormaux de voisinage et développer leur professionnalisation (savoir-faire et savoir-être). Plusieurs mises en situation ont permis de mettre l’accent sur la capacité du conciliateur à gérer toute forme de violence et à ramener un climat serein et apaisé. L’animation de la journée a été menée par un binôme de formateurs de conciliateurs de justice : Philippe Raguin, titulaire de la cour d’appel de Montpellier et Alain Atteia, titulaire de la cour d’appel d’Aix-en-Provence.
Une formation évaluée par un magistrat et une pédagogue

Afin d’évaluer ce nouveau module de formation dont ils ont assuré la rédaction, Stéphane Nafir Gouillon, magistrat coordonnateur de formation au département des formations professionnelles spécialisées de l’ENM et Véronique Duveau, pédagogue multimédia et formateur de formateurs, ont assisté à la formation. « Nos observations et notre analyse nous ont permis d’améliorer certains aspects pédagogiques du programme pour répondre, de manière optimale, aux objectifs fixés » souligne Stéphane Nafir-Gouillon.

L’ensemble des conciliateurs chargés de former leurs collègues a ensuite participé à une formation de formateurs qui s’est déroulée à l’ENM Paris les 23 et 24 mars 2017. Cette dernière leur a permis de s’approprier le scénario et les outils pédagogiques de ce nouveau module.

En 2016, l’École nationale de la magistrature a formé 858 conciliateurs de justice.

Monsieur Stéphane Nafir-Gouillon, magistrat coordonnateur de formation à l’ENM et Madame Véronique Duveau, pédagogue multimédia lors de la formation « troubles anormaux de voisinage » le 16 mars 2017.