L’Europe à l’honneur à l’ENM
Publié le 25 octobre 2017

Semaines d’échanges européens Aiakos du Réseau européen de formation judiciaire (REFJ), accueil des attachés de justice luxembourgeois et d’une délégation roumaine… Jusqu’à fin novembre, l’Europe sera régulièrement à l’honneur à l’ENM, que ce soit en formation initiale ou à travers les actions du département international de l’École.
Échanges européens du 23 au 27 octobre et du 20 au 24 novembre

L’édition 2017 des échanges européens Aiakos a été lancée ce lundi 23 octobre. « Ce programme organisé par le REFJ permet aux futurs juges et procureurs européens de se rencontrer et d’avoir une meilleure connaissance des instituts de formation des autres pays, mais aussi des systèmes judiciaires européens. L’objectif est aussi de les acculturer à la dimension européenne du métier de magistrat et de renforcer leur confiance mutuelle pour leur permettre d’utiliser, quand ils seront en fonction, les outils juridiques communautaires », détaille Estelle Cros, animatrice du pôle Dimension internationale de la Justice de l’ENM.

36 étudiants étrangers originaires de dix pays (Espagne, Bulgarie, Allemagne, Pologne, Grèce, Croatie, République Tchèque, Belgique, Finlande et Slovaquie) sont reçus à l’ENM du 23 au 27 octobre. Ils participeront notamment, aux côtés de la promotion 2017, à une table ronde sur le thème des migrants et travailleront sur la notion de « judgecraft » - ou l’art d’être juge – « pour réfléchir aux représentations du métier de magistrat et identifier des compétences ou valeurs communes quel que soit le cadre procédural national », précise Estelle Cros.

En parallèle, 100 auditeurs de justice sont à l’étranger pour découvrir les systèmes et la formation judiciaires du Portugal, de l’Allemagne, de la Roumanie, des Pays-Bas, de la Belgique, de l’Italie, de la Hongrie, de l’Autriche, de la Slovénie, de la Bulgarie, de la Croatie et de la Lettonie.

La seconde semaine de ces échanges se tiendra du 20 au 24 novembre. Parmi les temps forts : une approche comparée de la lutte contre le terrorisme au Royaume-Uni et aux États-Unis et des ateliers sur l’éthique et la déontologie.

Cette fois, 40 élèves magistrats français partiront dans douze pays européens : Suisse, Croatie, Bulgarie, Finlande, Slovaquie, Pologne, Grèce, République Tchèque, Espagne, Suède, Allemagne et Belgique.

L’ENM a également choisi d’inviter cette année l’Albanie et accueillera ainsi trois élèves magistrats originaires de ce pays pendant cette semaine d’échanges.

Lire aussi : Les échanges européens vus par les élèves magistrats
Pour en savoir plus : Le programme Aiakos présenté sur le site du REFJ

Visite d’étude de l’Institut national de la magistrature roumain
Ces 25 et 26 octobre, l’ENM reçoit par ailleurs une délégation roumaine, à Bordeaux puis à Paris. Menée par Cristina Rotaru, directrice de l’Institut national de la magistrature roumain, elle doit effectuer une visite d’étude pour découvrir les formations initiale et continue des magistrats français, ainsi que les activités internationales de l’École. Elle participera également à l’atelier « judgecraft » organisé dans le cadre des échanges européens Aiakos.
Formation des attachés de justice luxembourgeois du 23 octobre au 10 novembre

Depuis 18 ans, de futurs magistrats du Luxembourg sont formés à l’ENM pendant trois semaines. Ainsi, 18 attachés de justice sont depuis le 23 octobre à Bordeaux, où ils suivent jusqu’au 10 novembre prochain des enseignements dédiés à la pratique du métier de magistrat : juge et procureur.

Au programme : des séquences pédagogiques dédiées à la méthodologie des jugements civil et pénal, à la présidence de l’audience pénale, à la qualification pénale et la direction d’enquête, au traitement en temps réel des procédures, à l’entretien judiciaire et aux techniques de communication, mais aussi des simulations d’audiences correctionnelles...

Ils poursuivront leur formation au Luxembourg pendant cinq semaines jusqu’à mi-décembre.

Lire aussi : Les attachés de justice luxembourgeois formés par l’ENM