Rencontre avec Alain Lacabarats, doyen des enseignements de l’ENM
Publié le 28 février 2017
Désigné doyen des enseignements du pôle Processus de décision et de formalisation de la justice civile en novembre dernier, Alain Lacabarats, président de chambre à la Cour de cassation et membre du Conseil supérieur de la magistrature, est intervenu début février devant la promotion 2016. Cette visite à l’ENM a notamment été l’occasion d’évoquer sa nouvelle collaboration avec les équipes pédagogiques. Rencontre.
Objectif du pôle de formation Justice civile
Les enseignements du pôle Processus de décision et de formalisation de la justice civile doivent permettre aux auditeurs de justice et magistrats d’assimiler les règles de procédure civile, d’acquérir une méthodologie dans la prise de décision et dans sa formalisation, d’identifier et de mettre en œuvre l’office du juge dans le respect des principes directeurs du procès civil et du procès équitable. Ils les préparent à tous les domaines de leur futur exercice professionnel, y compris en vue d’une spécialisation.
Un rôle de conseil
Le rôle des doyens des enseignements consiste notamment à conseiller les coordonnateurs de formation (initiale et continue) sur les modalités de mise en œuvre des objectifs pédagogiques de l’École et à assister aux réunions annuelles de bilan de pôle.
Première intervention en tant que doyen des enseignements

Alain Lacabarats a rencontré les élèves magistrats de la promotion 2017 le 6 février dernier en participant, aux côtés de Loïc Dusseau, avocat au barreau de Paris, et de Valérie Noël, magistrate coordonnatrice de formation et ancienne avocate, à une table ronde sur le thème : « Regards croisés sur la déontologie des magistrats et des avocats ». Cette intervention était sa première en qualité de doyen des enseignements du pôle Processus de décision et de formalisation de la justice civile.

« Ces échanges sur les pratiques professionnelles des magistrats et des avocats sont très intéressants pour les auditeurs de justice. Il faut absolument qu’ils connaissent les contraintes et les modes de fonctionnement de chacun pour faciliter leur travail respectif dans le domaine du traitement des contentieux », a souligné Alain Lacabarats après la table ronde.

Lire aussi : Trois nouveaux doyens des enseignements à l’ENM.