Concours complémentaire 2017 : le choix des postes achevé
Publié le 29 juin 2018

Les 46 stagiaires issus du concours complémentaire du second grade 2017 déclarés aptes à exercer les fonctions de magistrat ont choisi, ce vendredi 29 juin, leur premier poste à partir de la liste proposée par la Direction des services judiciaires (DSJ). Le 18 septembre 2018, 23 d’entre eux deviendront juges, 22 substituts du procureur et un substitut placé.

Après la présentation des postes par la DSJ le 25 juin dernier, les futurs magistrats ont officialisé leur décision ce vendredi 29 juin. Depuis leur rentrée à l’ENM le 8 janvier 2018 et leur prestation de serment dix jours plus tard, ils ont suivi une formation probatoire de 5 mois : un mois d’enseignements à l’ENM et quatre mois de stage en juridiction.

Cette année, la liste de la DSJ comporte 23 postes de juges et 23 postes au parquet (dont un poste de substitut placé auprès du procureur général). La cour d’appel de Paris est celle où le nombre de postes est le plus important (11 dont 5 au TGI de Paris) devant celles de Montpellier (avec 3 postes au TGI de Béziers) et de Reims (3).

« La DSJ a proposé à notre promotion une très belle liste, qui compte des postes rarement offerts en sortie d'école. La répartition des postes est équilibrée tant au niveau fonctionnel que géographique puisqu’elle couvre environ les deux tiers des cours d'appel de France métropolitaine », confient Christine Ramée et Emilie Vialatte, déléguées de la promotion.

Et d’ajouter : « Le choix de ce premier poste nécessite pour les futurs magistrats d'avoir accepté les contraintes de la mobilité géographique et les conséquences qui en découlent pour la vie familiale et personnelle. Il est donc indispensable que les candidats au concours complémentaire aient conscience de ces contraintes et les anticipent. »

Les futurs magistrats débuteront leur stage de pré-affectation le 9 juillet prochain, pour une prise de poste le 17 septembre 2018. Ils viendront ainsi renforcer les effectifs de la magistrature aux côtés de leurs 359 collègues issus de la promotion 2016.

Reconversions professionnelles

Le concours complémentaire du second grade est ouvert aux candidats de 35 ans et plus qui justifient d'au moins 7 ans d'activité professionnelle les qualifiant particulièrement pour exercer des fonctions judiciaires. De nombreux candidats sont d’anciens greffiers, avocats ou fonctionnaires ayant décidé de se reconvertir dans la magistrature.

Consulter :
La liste des stagiaires issus du concours complémentaire 2016 déclarés aptes après le stage probatoire
La liste des postes offerts

Voir : La vidéo « Concours complémentaire de l’ENM : des parcours professionnels variés ».

Lire aussi : ENM info sur la reconversion professionnelle dans la magistrature