Lutte antiterroriste : nouveaux enseignements pour la promo 2014
Publié le 24 mai 2016

A quelques mois de leur prise de poste, les futurs magistrats de la promotion 2014 ont bénéficié, en avril dernier, de nouvelles séquences pédagogiques sur la lutte antiterroriste et la prévention de la radicalisation intégrées dans le programme de leur préparation aux premières fonctions.
« Suite aux attentats de janvier 2015, des séquences spécifiques à ces thèmes d’actualité ont été créées et intégrées au programme de la formation initiale des auditeurs de justice. Comme les futurs magistrats de la promotion 2014 n’en avaient pas bénéficié, nous faisons intervenir, pendant leurs dernières semaines à l’École, plusieurs spécialistes des questions liées au terrorisme et à la radicalisation », explique Sabine Corvaisier, sous-directrice des études de l’ENM.
Des conférences pour toute la promotion
Le 13 avril dernier, le grand amphithéâtre de l’ENM a accueilli pour la première fois Jean-Pierre Filiu, professeur des universités en histoire du Moyen-Orient contemporain à Sciences Po et auteur de nombreux articles et ouvrages notamment sur le jihad, Al-Qaida et Daech, pour une conférence sur le jihadisme devant l’ensemble de la promotion 2014.

Après cet éclairage, les auditeurs de justice ont assisté à l’intervention d’un lieutenant-colonel du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) sur l’évolution des modes opératoires terroristes. L’objectif était notamment de donner aux futurs magistrats des clés de compréhension pratiques sur le langage, la communication et l’organisation matérielle des groupes terroristes.

Le 19 avril, François Molins, procureur de la République près le TGI de Paris, est également venu à l’ENM. S’il a surtout présenté aux futurs magistrats les spécificités du parquet de Paris, il a aussi consacré une partie de son intervention aux questions des auditeurs de justice qui l’ont notamment interrogé sur le quotidien des magistrats depuis les attentats parisiens.

Des focus sur le terrorisme et la radicalisation par fonction

En parallèle de ces conférences destinées à l’ensemble de la promotion, la majeure partie des interventions étaient spécifiques aux fonctions que vont exercer dans quelques mois les élèves magistrats.

Les futurs juges des enfants, qui pourront être confrontés à des dossiers de radicalisation, ont notamment bénéficié d’une séquence pédagogique dédiée, animée par une référente laïcité et citoyenneté de la direction de la Protection judiciaire de la Jeunesse et une juge des enfants. « L’objectif de ces échanges est qu’une fois en juridiction, ils puissent repérer ces situations en étant en capacité de décrypter et décoder un certain nombre d’indicateurs pendant une audience, mais aussi qu’ils connaissent les dispositifs et personnes ressources sur lesquelles ils peuvent s’appuyer pour gérer ces dossiers délicats », précise Valérie Grenier, coordonnatrice de formation à l’ENM.

Les futurs juges de l’application des peines ont pour leur part assisté à une séquence sur la prise en charge pénitentiaire de la radicalisation violente.

Enfin, Nicolas Le Bris, substitut du procureur près le TGI de Paris, a présenté aux futurs parquetiers les actions du parquet antiterroriste, aux côtés du commissaire divisionnaire chef de la division nationale de répression du terrorisme international. Il a notamment évoqué les contentieux traités par le parquet antiterroriste, les outils juridiques et procéduraux à la disposition des magistrats en termes de lutte antiterroriste et le rôle des parquets locaux dans la gestion de ces contentieux. « Sur vos ressorts respectifs, vous aurez sans doute des candidats au jihad et c’est vous qui allez piloter les premières heures ou les premiers jours de l’investigation en lien avec le parquet antiterroriste », a-t-il souligné en s’adressant aux auditeurs de justice.

Ces différentes séquences sur le terrorisme et la radicalisation se sont déroulées quelques semaines avant le départ en stage de spécialisation des futurs magistrats, qui prendront leur poste le 1er septembre prochain.