Greffiers stagiaires et élèves magistrats se rencontrent à l’ENM
Publié le 16 janvier 2017

Ce 16 janvier commencent trois jours d’échanges à l’ENM entre auditeurs de justice de la promotion 2016 et greffiers et directeurs des services de greffe judiciaires stagiaires de l’École nationale des greffes (ENG). Objectif : mieux se connaître afin de poser les bases d’une bonne collaboration dans le cadre de leurs futures fonctions.
Connaître les partenaires de la juridiction

La dimension partenariale est l’un des points clés de la formation des auditeurs de justice qui doivent connaître au mieux leurs futurs partenaires et collaborateurs, notamment dans les juridictions. « Ces journées annuelles de rencontre ENM-ENG sont ainsi l’occasion de découvrir les missions, contraintes et attentes de chacun, en vue d’une meilleure reconnaissance mutuelle dans l’exercice de leurs fonctions respectives », explique Murielle Goure, animatrice du pôle administration de la justice à l’ENM.

Cette année, 40 greffiers stagiaires et 3 directeurs des services de greffe judiciaires stagiaires y participent. Ces rencontres doivent notamment « permettre de prendre conscience de l’importance de travailler en équipe, de découvrir le nouveau statut des directeurs des services de greffe judiciaires et des greffiers et d’évoquer la Justice du 21ème siècle avec un focus sur le service d’accueil unique du justiciable (SAUJ), les projets de juridiction ou encore les greffiers assistants de magistrats », détaille-t-elle.
Une délégation malienne de trois magistrats et trois greffiers en chef invitée par le département international de l’ENM assistera également à ces échanges.

Tables rondes et simulations d’audiences
Après une visite de l’École, les participants partageront leurs expériences lors de différentes tables rondes et conférences sur des thèmes tels que « la juridiction : communauté de travail » ou l’audience correctionnelle. La séquence de formation commune se clôturera par la participation des greffiers stagiaires à des simulations d’audiences correctionnelles sur la base de dossiers réels aux côtés de la promotion 2016, pendant lesquelles chacun tiendra son futur rôle.