Regroupement des directeurs de centre de stage à l’ENM
Publié le 24 janvier 2017

151 des 196 directeurs de centre de stage (DCS) sont formés, ces 24 et 25 janvier à l’ENM, aux missions qu’exercent les DCS en parallèle de leur activité juridictionnelle. Véritables relais de l’École dans les tribunaux, ces magistrats jouent un rôle essentiel pour l’accueil des auditeurs de justice et des autres publics de l’ENM en stage en juridiction. Ils participent aussi au suivi pédagogique et à l’évaluation d’une partie des stagiaires.

Ces deux journées se déroulent en présence des coordonnateurs régionaux de formation (CRF) et de magistrats évaluateurs adjoints (MEVA) de l’ENM, qui prennent également part à l’évaluation des stagiaires. « Ce regroupement permet à l’ENM de mettre l’accent sur les méthodes pédagogiques et d’évaluation afin de favoriser l’égalité entre nos publics formés quel que soit leur lieu de stage », précise Sarah Dupont, sous-directrice des stages.

Un temps d’échange est également prévu entre l’ensemble de ces magistrats, les personnels de l’École et une partie des futurs stagiaires des juridictions (professionnels en reconversion issus du concours complémentaire 2016 et auditeurs de justice de la promotion 2016 et du département international).

Davantage de DCS depuis octobre 2016
Au total, 155 tribunaux de grande instance sur 164 sont centre de stage. La hausse des recrutements que connaît la magistrature a rendu nécessaire l’augmentation du nombre de DCS. Objectif : garantir l’accueil en stage des importantes promotions actuelles dans de bonnes conditions. « Jusqu’alors, seules les neuf plus grosses juridictions comptaient deux DCS : elles sont maintenant 42. Par ailleurs, sur les sept juridictions métropolitaines qui n’étaient pas encore centre de stage, cinq le sont devenues », détaille Sarah Dupont.
Mission : animation du centre de stage

Les DCS sont nommés pour 3 ans (renouvelables) par le conseil d’administration de l’ENM. Leur mission principale est de recevoir, d’accompagner et de participer à l’évaluation des publics très diversifiés de l’École : auditeurs de justice, auditeurs du département international, stagiaires des concours complémentaires, candidats à l’intégration directe, juges de proximité et magistrats à titre temporaire (dont le stage deviendra probatoire à compter du 1er juillet 2017). Ils accueillent également les magistrats en changement de fonction, les magistrats étrangers et les détachés judiciaires.

Les temps de stage représentent environ 70% de la formation des auditeurs de justice, plus encore pour les stagiaires issus des concours complémentaires ou les candidats à l’intégration directe. En 2016, les DCS ont participé à l’organisation d’environ 2 500 stages sur mandat de l’ENM.

« Je prends vraiment à cœur ma fonction de DCS : j’ai été très bien formée, notamment en stage, et je trouve normal d’accompagner à mon tour les futurs collègues en juridiction pour contribuer à mon échelle aux actions de formation de l’École », confie Delphine Raeckelboom, vice-procureur près le TGI de Beauvais et DCS depuis l’été 2013.

Pour en savoir plus sur l’évaluation des élèves magistrats : lire le numéro 45 d’ENM info

Lire aussi :
Stage en juridiction : 10 mois d’exercice professionnel
Préparation aux premières fonctions : treize semaines de stage
Concours complémentaire : quatre mois de stage probatoire