Le juge de la CEDH André Potocki devant la promotion 2016
Publié le 08 février 2017
André Potocki, juge français à la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), est intervenu devant les élèves magistrats le 23 janvier dernier dans le cadre d’une séquence pédagogique organisée par le pôle Dimension internationale de la justice de l’ENM. Rencontre.
Une volonté d’échanges avec les auditeurs de justice

André Potocki intervient régulièrement à l’ENM. Il a d’ailleurs rappelé, au début de sa conférence, l’importance qu’avaient pour lui ces échanges avec les futures générations de magistrats et a choisi d’aborder, dans la seconde partie de son intervention, des thèmes préparés par les auditeurs de justice, notamment les relations entre les magistrats et les avocats - en s’appuyant sur l’exemple de l’affaire Morice - ou encore l’affaire du voile intégral.

Le juge français à la Cour européenne des droits de l’Homme a par ailleurs déjeuné avec les équipes de l’ENM ayant participé au concours Thémis du Réseau européen de formation judiciaire (REFJ).

Des cas pratiques

Après cette conférence introductive, la promotion 2016 a analysé en petits groupes un cas pratique de droit français où se posaient des questions relatives à l’application de la convention européenne des droits de l’Homme. L’objectif était notamment de montrer aux élèves magistrats comment rechercher la jurisprudence de la CEDH.

L’ENM dispense depuis plusieurs années des enseignements permettant d’apporter aux auditeurs de justice une connaissance approfondie des systèmes juridiques et judiciaires étrangers mais aussi de les familiariser aux principes internationaux existants. L’augmentation des normes européennes, des règles imposées par les traités et directives émanant de Bruxelles et des litiges comportant un élément d’extranéité rend en effet nécessaire la construction d’une identité de magistrat de l’Union européenne dès la formation initiale.