La promotion 2017 effectue son stage enquête
Publié le 24 février 2017

326 auditeurs de justice de la promotion 2017 ont débuté leur stage enquête de deux semaines le 20 février dernier. Objectifs : découvrir l’organisation d’un service d’enquête et connaître les différentes étapes et techniques d’une enquête pénale.
Pendant deux semaines, les élèves magistrats de la promotion 2017 effectuent un stage d’enquête au sein d’un commissariat de police, d’un service régional de police judiciaire de la police nationale, d’une communauté de brigades, d’une brigade de recherches ou d’une section de recherches de la gendarmerie nationale.
Comprendre le fonctionnement d’un service d’enquête
« Ce stage permet aux élèves magistrats d’observer les principales techniques d’enquête autour de la garde à vue, des perquisitions ou encore des auditions de témoins et de plaignants. Il s’agit pour eux, en amont de leur stage avocat, de découvrir les autres partenaires essentiels de l’institution judiciaire que sont les services de police et de gendarmerie. C’est sur cette expérience que se construiront les enseignements du pôle Processus de décision et de formalisation de la justice pénale que les auditeurs recevront à partir du mois de juin 2017 », explique Sarah Dupont, sous-directrice des stages de l’ENM.
Un partenaire essentiel de l’institution judiciaire
Lors de son discours d’accueil de la promotion 2017 le 30 janvier dernier, le directeur de l’École Olivier Leurent a notamment rappelé les enjeux du stage enquête : « Vous serez sensibilisés à l’importance des missions accomplies par les services de police et de gendarmerie mais aussi aux difficultés rencontrées par les policiers et les gendarmes dans l’exercice de leurs missions, difficultés souvent sources d’incompréhensions de part et d’autre et je souhaite que cette expérience, située au début de votre parcours, nourrisse vos réflexions sur les relations de confiance réciproque et de complémentarité, non exclusives de contrôle, que doivent entretenir enquêteurs et magistrats. »

Un stage attendu par les auditeurs de justice

« Ce stage va me permettre de découvrir de manière concrète et privilégiée le fonctionnement des services de police et de gendarmerie. J’attends notamment de cette expérience qu’elle m’apporte une approche pratique et de terrain en étant au cœur de l’action quotidienne des gendarmes et policiers. Pouvoir mieux appréhender les éventuelles difficultés auxquelles ils peuvent être confrontés me semble très enrichissant pour l’exercice de mes futures fonctions de magistrat », confie Mathilde Lambelho Vaz, auditrice de justice de la promotion 2017, actuellement en stage à la gendarmerie nationale de Bordeaux.

Les 16 anciens avocats de la promotion 2017 bénéficiant d’une réduction de scolarité sont, pour leur part, dispensés des premiers stages (immersion, enquête et cabinet d’avocats) et effectueront leur rentrée le 12 juin prochain.

À lire également : Première immersion dans un tribunal pour la promotion 2017.