Professionnels depuis au moins 7 ans

Concours complémentaires

Durée de la formation

5 mois, formation probatoire, 2 à 4 mois de pré-affectation

Restrictions fonctionnelles

Fonctions du parquet et fonctions civiles et pénales du siège TGI, hors fonctions spécialisées

Candidatures

Les inscriptions au concours complémentaire 2021 sont ouvertes jusqu'au 06 novembre 2020.

Candidater aux concours complémentaires

Les candidats peuvent se présenter au maximum trois fois aux concours complémentaires, pour les deux grades confondus. Seule la présentation physique aux épreuves est comptabilisée, et non le simple dépôt du dossier. Le nombre de places offertes aux concours est déterminé, annuellement, par le ministère de la Justice, en fonction des besoins prévisionnels en magistrats et des impératifs budgétaires. Si vous vous ne pouvez justifier d'une activité professionnelle particulièrement qualifiante pour exercer des fonctions judiciaires, vous pouvez peut être prétendre au 2e ou au 3e concours d'accès de l'ENM.

Postes offerts

Le nombre de places offertes au concours est déterminé par le ministère de la Justice.

POSTES OFFERTS 2019 2018 2017
1er grade 0 0 0
2nd grade 80 80 50

Conditions d'accès

Conditions d’accès aux concours complémentaires de l’ENM

Être âgé de + de 35 ans pour le 2nd grade ou de + de 50 ans pour le 1er grade

2nd grade

  • Le concours de recrutement de magistrats du second grade de la hiérarchie judiciaire est ouvert aux candidats âgés de 35 ans au moins au 1er janvier de l'année d'ouverture du concours qui justifient d'au moins sept ans d'activité professionnelle dans le domaine juridique, administratif, économique ou social les qualifiant particulièrement pour exercer des fonctions judiciaires.

1er grade

  • Le concours de recrutement de magistrats du premier grade de la hiérarchie judiciaire est ouvert aux candidats âgés de 50 ans au moins au 1er janvier de l'année d'ouverture du concours qui justifient d'au moins quinze ans d'activité professionnelle dans le domaine juridique, administratif, économique ou social les qualifiant particulièrement pour exercer des fonctions judiciaires.
Être titulaire d'un bac+4 (ou équivalent)

Être titulaire d'un diplôme sanctionnant une formation d'une durée au moins égale à quatre années d'études après le baccalauréat ou justifiant d'une qualification reconnue au moins équivalente.

Être de nationalité française

L'accès aux concours complémentaires de l'École nationale de la magistrature n'est ouvert qu'aux citoyens français

Être de bonne moralité et jouir de ses droits civiques
Une particulière attention est apportée à cette condition eu égard à la nature des fonctions ayant vocation à être exercées par les candidats admis à l’issue des épreuves des concours.
Outre la consultation du casier judiciaire, les candidats sont soumis à une enquête approfondie, notamment au moyen de la consultation des fichiers automatisés de données personnelles (articles L.114-1, L.234-1, L 234-2, R114-1, R114-2 et R 234-1 du code de la sécurité intérieure et 230-6 du code de procédure pénale).
Dès lors qu’ils sont avérés, des faits contraires à la condition de bonne moralité, commis par le candidat, même s’ils n’ont pas été suivis de poursuites, peuvent donner lieu à une décision écartant la candidature sur ce fondement.
Remplir les conditions d'aptitude physique nécessaires à l'exercice de leurs fonctions compte tenu des possibilités de compensation du handicap.
(article 16  5° de l’ordonnance n° 58-1270 du 22 décembre 1958 modifiée)
L’admission à l’École est subordonnée aux résultats des examens médicaux prévus par les articles 20 et suivants du décret n° 86-442 du 14 mars 1986. Ces examens sont pratiqués avant l’entrée à l’École sous le contrôle d’un médecin agréé par l’administration.
Possibilité de passer 3 fois le concours
  • Les candidats peuvent se présenter au maximum 3 fois aux concours complémentaires de l’ENM, pour les deux grades confondus. Seule la présence physique à au moins une épreuve est comptabilisée, et non le simple dépôt d’un dossier.

 

Préparer les concours complémentaires

L'IEJ de Paris 1 propose une préparation à ces concours ponctuels. Par ailleurs, l'Association des magistrats intégrés et issus des concours exceptionnels et complémentaires (AMICCE) propose d'accompagner les candidats aux concours complémentaires 2015 afin d'augmenter leurs chances de réussite aux épreuves d'admissibilité et à celles d'admission. Ce soutien prend la forme de réunions d'information. Pour en savoir plus sur les réunions de l'AMICCE n'hésitez pas à contacter David Cadin (vice-président de l'AMICCE) au 06.61.49.51.76, ou via leur site internet www.amicce.org