Ma formation à l’ENM : podcast

Ma formation à l’ENM, c’est le podcast qui vous ouvre les portes de l’École nationale de la magistrature pour suivre le cursus de 31 mois de 2 élèves magistrats : Aurore et Morgan. Au fil des épisodes, ils reviennent sur la préparation du concours de la magistrature, leur prestation de serment en qualité d’auditeur de justice, les temps forts de leur scolarité, leurs échanges avec les partenaires des magistrats, leurs stages dans des environnements professionnels variés et, bien sûr, leurs premières décisions de justice en qualité de stagiaire dans un tribunal judiciaire. C’est aussi un tout nouveau format pour l’ENM. Bonne écoute !

Intégrer l’ENM : le parcours du combattant ?

Le podcast « Ma formation à l’ENM » est notre nouveau rendez-vous éditorial avec 2 élèves magistrats de 26 ans aux parcours assez différents. Aurore, étudiante en droit puis élève d’une classe préparatoire ENM “égalité des chances”, voulait déjà devenir magistrate au début de son cursus universitaire. Morgan, lui, est passé par la faculté de médecine et de biologie avant de s’orienter vers le droit et la magistrature. Dans ce 1 er épisode, ils racontent leurs cursus d’études, les raisons pour lesquelles ils ont souhaité devenir juge ou procureur, leurs doutes aussi, jusqu’à leur rentrée à l’ENM en février 2020. Alors, parcours du combattant ou pas ?

Devenir élève magistrat : « Je le jure ! »

Dans ce 2e épisode du podcast « Ma formation à l’ENM », Aurore et Morgan, élèves magistrats de la promotion 2020, nous décrivent leurs 3 premières semaines en qualité d’auditeurs de justice : la rentrée, le grand jour de la prestation de serment et la semaine d’immersion qu’ils ont effectuée dans un tribunal judiciaire. Leur positionnement n’est déjà plus le même : ils deviennent membres de l’autorité judiciaire dès le début de leur formation.

Premiers stages : enquêtes et plaidoiries

Dans ce 3e épisode du podcast « Ma formation à l’ENM », Aurore et Morgan, auditeurs de justice de la promotion 2020, mettent en lumière les contacts qu’ils ont régulièrement avec les partenaires du magistrat au cours de leur formation. Ils reviennent en particulier sur leurs premiers stages : 2 semaines au sein de services d’enquête de police et de gendarmerie, puis 3 mois dans un cabinet d’avocats. Des échanges nécessaires pour l’exercice de leur futur métier.