Comment intégrer l’ENM : les conseils d’élèves magistrats en vidéo
Publié le 13 mars 2018
Quatre auditeurs de justice de la promotion 2017 issus du 1er concours de l’ENM et deux professionnels en reconversion – une greffière et un ancien cadre du secteur privé respectivement issus du 2e et du 3e concours – se sont prêtés au jeu de l’entretien vidéo pour livrer aux futurs candidats leurs conseils pour préparer et réussir les concours de l’École nationale de la magistrature. Rencontres.
Conseils pour les candidats au 1er concours, réservé aux étudiants

Élèves magistrats, Rémi Candar, Alix Bukulin, Stephen Roze et Carmellita Dijoux ont effectué leur rentrée à l’ENM en janvier 2017. Avant d’intégrer l’École, ils avaient tous obtenu un master de droit privé ou de droit public en étudiant respectivement à Sciences Po Paris, à l’université d’Avignon, à l’université de Nancy et à l’institut d’études politiques de Rennes.

Ils ont ensuite préparé le concours dans un institut d’études judiciaires, au sein d’une des trois classes préparatoires « égalité des chances » de l’ENM réservées aux étudiants boursiers méritants issus de milieux sociaux défavorisés, ou encore dans un organisme privé de préparation.

Ils conseillent également aux candidats d’effectuer une veille des sujets proposés lors des différents concours de la fonction publique de l’année, de lire l’actualité dans tous les domaines – pas seulement judiciaire – pour l’épreuve de connaissance et de compréhension du monde contemporain et la question de culture générale du grand oral , ou encore de regarder qui sont les membres du jury pour se faire une idée de leurs attentes avant les épreuves d’admission. Surtout, ils s’accordent à dire qu’il ne faut pas se laisser décourager par un échec, deux d’entre eux ayant passé deux fois le concours avant d’être admis.

Conseils pour les candidats aux 2e et 3e concours, réservés aux professionnels

Greffière, Constance Grivelet a décidé d’intégrer la magistrature en passant le 2e concours de l’ENM réservé aux fonctionnaires. Adrien Fauchier-Delavigne, qui était pour sa part cadre de banque dans la division des risques, est issu du 3e concours d’accès destiné aux salariés du secteur privé. Tous deux ont dû préparer les épreuves d’admissibilité, puis d’admission, en parallèle de leur activité professionnelle.