Publication du rapport d’activité 2018 de l’ENM

En 2018, près de 30 000 personnes ont bénéficié d’une action de formation de l’École nationale de la magistrature. Cette année a également été marquée par la préparation d’importantes réformes – dont celle des épreuves des concours d’accès – et par le renforcement de l’ouverture de l’ENM tant en matière de diversité et d’interprofessionnalité qu’au plan international.

Lire le rapport d'activité 2018 de l'ENM

« L’année 2018 a été marquée, dans la lignée des années précédentes, par une activité particulièrement soutenue, presque 30 000 personnes ayant bénéficié d’une action de formation dispensée par notre établissement, mais aussi et surtout par le mouvement et l’ouverture.

Le mouvement d’abord, avec la préparation de 2 importantes réformes portant d’une part sur la procédure de déclaration d’aptitude des auditeurs et d’autre part sur les épreuves des concours d’accès.
La première publiée au
Journal officiel  du 19 janvier 2019 rétablit un équilibre dans le poids de chacune des phases d’évaluation des auditeurs par l’unification des coefficients, modifie le déroulement de l’épreuve orale de classement en le professionnalisant et introduit un entretien contradictoire entre le jury et l’auditeur lorsqu’une réserve fonctionnelle, un redoublement ou une exclusion est envisagée.
La seconde publiée au Journal officiel  du 15 février 2019 modifie les concours d’accès, actuellement les plus longs de toute la fonction publique, en permettant l’inscription en ligne, en réduisant le nombre des épreuves, en offrant la possibilité aux candidats du 1er concours de se spécialiser dans certaines matières et en rendant plus attractifs les 2e et 3e concours.
Mouvement toujours, grâce à la création de 24 nouveaux parcours de formation à distance, la préparation d’une refonte complète du site intranet de l’École qui interviendra en 2019, la rénovation et l’harmonisation des grilles d’évaluation des auditeurs de justice en stage, l’introduction d’un accompagnement personnalisé sous forme de “coaching” des auditeurs redoublants, des stagiaires issus du concours complémentaire et des candidats à l’intégration directe.
Mouvement enfin, avec la mise en place de nouvelles formations ou de nouveaux outils en lien étroit avec la transformation numérique de la justice et notamment la création en partenariat avec le SDER d’un tutoriel sur la consultation de la banque de données jurisprudentielles JURINET.

L’année 2018 a également été marquée par l’ouverture de l’Ecole à la diversité, à l’interprofessionnalité et à l’étranger.
L’efficacité de notre dispositif de classes préparatoires « égalité des chances » s’est confirmée avec l’admission record de 21 candidats issus de ces classes, outre la présence de 33% d’étudiants boursiers parmi les lauréats du concours 2018.
Ouverture encore, par le recrutement particulièrement important de candidats ayant eu une expérience professionnelle antérieure, soit environ la moitié des recrutements dont 1/3 d’anciens avocats, par la multiplication des sessions de formation interprofessionnelles telles que le nouveau parcours approfondi de contre-terrorisme (PACT), par l’arrivée de nouveaux publics comme les 8 600 conseillers prud’hommes et bientôt les assesseurs des pôles sociaux des tribunaux de grande instance.
Ouverture sur l’international enfin, avec notre implication au sein du réseau européen de formation judiciaire dont nous présidons le comité de pilotage depuis plus de 4 ans, la réunion à Bordeaux des directeurs juridiques des membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU, la victoire de nos auditeurs lors du concours Thémis 2018 réunissant des élèves magistrats de toute l’Union européenne, le nombre impressionnant (4927) de magistrats étrangers formés par l’ENM et l’augmentation de 70% de nos missions de renforcement de centres de formation judiciaire à l’étranger. »

Éditorial du rapport d’activité de l’ENM par Olivier Leurent, directeur.