Prix de la fondation Scelles 2019 : concours de réquisitoires à l’ENM

6 futurs substituts du procureur de la promotion 2017 de l’École nationale de la magistrature ont participé, le 9 mai dernier, dans le cadre de la préparation aux premières fonctions « parquet », au concours de réquisitoires des Prix Jeunes contre l’exploitation sexuelle organisé par la Fondation Scelles, en partenariat avec l’ENM. Le cas pratique traitait cette année de la prostitution et internet.

Le réquisitoire : un exercice essentiel pour le substitut du procureur

Alix Bukulin, Laura Duc, Aude Laroyenne, David Malicot, Marc-Antoine Moreau et Clémence Perreau, élèves magistrats de la promotion 2017, se sont tour à tour prêtés au jeu du réquisitoire dans une affaire de proxénétisme aggravé et de traite des êtres humains autour d’un cas pratique lié à une affaire de prostitution par internet.
Leurs prestations de 10 minutes ont été filmées pour être ensuite soumises au vote du public et à l’appréciation du jury. Elles seront ainsi mises en ligne à la fin de l’année sur le site dédié aux Prix Jeunes 2019.

« Participer à ce concours permet de réfléchir à la construction d'un réquisitoire sur des infractions complexes. Cet exercice quotidien du substitut du procureur oblige par ailleurs à être pédagogue, en particulier ici à l’égard des membres du jury qui ne sont pas tous juristes », raconte Laura Duc, élève magistrate et candidate au concours de la Fondation Scelles. Et d’ajouter : « Cela a également été l’occasion d’étudier les infractions de proxénétisme aggravé et de traite d'êtres humains auxquelles j’ai été peu confrontée au cours de la préparation à ma future fonction. »

Deux récompenses pour les meilleurs réquisitoires

À l’issue du concours, ce sont deux prix qui seront attribués aux auditeurs de justice afin de distinguer la qualité de leur travail, l’expression de leur expertise et la mise en lumière du thème proposé.

Ainsi, un jury composé de professionnels, de personnalités du milieu associatif, politique et culturel attribuera un premier prix d’un montant de 1000 € à un auditeur de justice.

Un second prix – celui du public – récompensera pour sa part un élève magistrat à hauteur de 500 €.

Chaque année, la Fondation Scelles invite des jeunes professionnels et étudiants (magistrats, avocats et journalistes) à participer aux Prix Jeunes contre l’exploitation sexuelle. 4 catégories de concours sont organisées en 2019 : 3 récompensent les meilleurs réquisitoires, plaidoiries et articles sur l’exploitation sexuelle. Un concours de slams est par ailleurs proposé en partenariat avec la Fondation OPEJ.
La cérémonie de remise des prix aura lieu en fin d’année à la bibliothèque du Barreau de Paris, en présence de nombreuses personnalités.