Siège ou parquet : les futurs magistrats ont choisi leur premier poste

Les 332 auditeurs de justice de la promotion 2017 déclarés aptes à exercer les fonctions de magistrat ont choisi, ce 3 avril, leur premier poste dans la liste établie chaque année par la Direction des services judiciaires (DSJ) du ministère de la Justice. Une étape importante pour ces futurs juges et procureurs, qui renforceront les effectifs des tribunaux à partir du 2 septembre 2019.

Présentation des postes aux élèves magistrats de la promotion 2017

Un choix de poste au regard du rang de classement

C’est une semaine importante que vient de vivre la promotion 2017 avec la publication, le 26 mars dernier, de la liste de classement des 332 auditeurs de justice déclarés aptes à exercer les fonctions de magistrat par le jury d’aptitude, puis la présentation des postes proposés à leur promotion par la DSJ deux jours plus tard.

Les futurs magistrats ont ensuite échangé pendant quelques jours entre eux et avec des magistrats exerçant dans les juridictions qu’ils étaient susceptibles de rejoindre, afin de choisir leur premier poste au regard de leur rang de classement.
Le choix des postes a finalement été officialisé ce 3 avril, en présence de Peimane Ghaleh-Marzban, directeur des services judiciaires.

205 postes au siège, 127 au parquet

8 fonctions différentes

La liste élaborée par la DSJ est composée de 205 postes au siège (39 juges, 54 juges placés, 37 juges d’instance, 31 juges des enfants, 24 juges de l’application des peines et 20 juges d’instruction) et de 127 postes au parquet (99 substituts du procureur de la République et 28 substituts placés).

Les juges placés et substituts placés effectueront des missions de 3 à 4 mois en moyenne, attribuées par le premier président de la cour d’appel ou le procureur général près ladite cour en fonction des besoins des juridictions de leur ressort.

15 postes outre-mer

La cour d’appel de Paris reste celle où le nombre de postes est le plus important (66 postes dont 15 au tribunal de grande instance de Bobigny et 11 au TGI d’Evry) devant celles de Douai (30 postes), Reims (17 postes), Amiens (16 postes) Metz, Rouen et Riom (14 postes chacune).

15 postes outre-mer ont également été proposés aux futurs magistrats : 6 au tribunal de grande instance de Mamoudzou, 5 à la cour d’appel de Basse-Terre, 3 à la cour d’appel de Cayenne et 1 à la cour d’appel de Fort-de-France.

Spécialisation dans la fonction choisie à l’ENM et en juridiction

La promotion 2017 commencera, le 11 avril prochain, sa spécialisation à l’École nationale de la magistrature par 4 semaines d’études, avant un nouveau stage en juridiction dans la fonction qu’ils occuperont lors de leur prise de poste en septembre prochain.