Chantal Arens, nouvelle présidente du conseil d’administration de l’ENM

Nouvelle première présidente de la Cour de cassation, Chantal Arens devient également présidente du conseil d’administration de l’ENM. Lors de son audience solennelle d’installation dans ses fonctions le 6 septembre dernier, elle a notamment affirmé qu’elle défendrait « un programme de formation [des magistrats] ambitieux au service de la compétence, de l’indépendance et de la diversité tant des méthodes que des programmes ».

Chantal Arens, nouvelle présidente du conseil d’administration de l’ENM

Première présidente de la cour d’appel de Paris depuis 2014, Chantal Arens succède à Bertrand Louvel en qualité de première présidente de la Cour de cassation et de présidente du conseil d’administration de l’École nationale de la magistrature.

Lors de son audience solennelle d’installation dans la grand’chambre de la Cour, en présence de nombreuses personnalités dont le Premier ministre Édouard Philippe, la garde des Sceaux Nicole Belloubet, ou encore Simone Rozès, première femme à avoir présidé la Cour de Cassation de 1984 à 1988, elle a prononcé un discours dans lequel elle a affirmé qu’elle « [retrouverait], avec plaisir, les murs de l’École nationale de la magistrature, cette grande école de la République reconnue par la communauté juridique et judiciaire tant européenne qu’internationale », avant d’ajouter : « La formation des magistrats, dans une école d’application dont la qualité et l’indépendance constituent les gages de la confiance des citoyens dans la Justice, est au cœur de mes préoccupations. En ma qualité de présidente du conseil d’administration de l’ENM, le contenu et les modalités de la formation initiale et continue des magistrats seront une priorité. Je veillerai à ce que les auditeurs soient sensibilisés aux problématiques sociales, aux besoins des juridictions et aux évolutions du métier de magistrat, notamment l’inscription du futur magistrat non pas seulement dans une institution, mais très concrètement dans une structure, avec des services à animer, une équipe autour de soi, des agents et du personnel de greffe avec lesquels collaborer.
L’Ecole nationale de la magistrature est un modèle d’excellence, dont s’inspirent nombre de nos homologues étrangers. Je défendrai son rôle et sa place en soutenant un programme de formation ambitieux au service de la compétence, de l’indépendance et de la diversité tant des méthodes que des programmes. »
Visionner l’audience d’installation ou lire l’intégralité du discours de Chantal Arens, première présidente de la Cour de cassation.

4 membres de droit au conseil d’administration de l’ENM

Constitué de 23 membres ayant voix délibératives, le conseil d’administration de l’ENM compte parmi ceux-ci 4 membres de droit : Chantal Arens, qui le préside, François Molins, procureur général près la Cour de cassation et vice-président du conseil d’administration de l’ENM, Peimane Ghaleh-Marzban, directeur des services judiciaires (ou son représentant), et Thierry Le Goff, directeur général de l’administration et de la fonction publique (ou son représentant).
> En savoir plus sur la composition du conseil d’administration.