Concours complémentaire de l’ENM 2019 : 135 professionnels admissibles

135 professionnels en reconversion ont été déclarés admissibles à l’issue des épreuves d’admissibilité du concours complémentaire 2019 de l’ENM, pour 80 postes de magistrats ouverts au 2nd grade de la hiérarchie judiciaire. Les candidats justifient d’au moins 7 ans d’activité professionnelle.

219 professionnels se sont présentés, du 4 au 6 septembre derniers, aux épreuves écrites d’admissibilité du concours complémentaire 2019, à l’issue desquelles 135 ont été déclarés admissibles. Les épreuves orales d’admission se dérouleront pour leur part en novembre prochain : la liste des admis sera communiquée le 5 décembre (date prévisionnelle), pour une rentrée à l’École nationale de la magistrature en janvier 2020.

Une expérience qualifiante pour l’exercice de fonctions judiciaires

Ce concours s’adresse aux professionnels de plus de 35 ans qui ont une expérience d’au moins 7 ans dans les domaines juridique, économique, administratif ou social les qualifiant particulièrement pour l’exercice de fonctions judiciaires.

Une formation probatoire

La formation dure 7 à 9 mois (à l’appréciation du jury) : un mois d’enseignements à l’ENM, 4 mois de stage probatoire dans un tribunal judiciaire, puis 2 à 4 mois de stage final de pré-affectation pour les stagiaires déclarés aptes à devenir magistrats.

Évolution des concours destinés aux professionnels dès 2020

Les différents concours de l’ENM destinés aux professionnels évolueront à partir de la session 2020 : en effet, le programme des concours complémentaires a été actualisé tandis que la réforme des concours d’accès a vocation à rendre plus accessibles les 2e et 3e concours (respectivement destinés aux agents publics d’État justifiant de 4 ans au moins d’activité et aux professionnels ayant 8 ans au moins d’expérience dans le secteur privé).

Consulter la liste des candidats admissibles