Parution du Rapport d’activité 2017 de l’ENM

L’ENM a accueilli en 2017 plus de 21 000 personnes en formation initiale et continue. L’École des juges et procureurs est désormais également celles des juges consulaires, des magistrats exerçant à titre temporaire, des conseillers prud’hommes, des conciliateurs de justice, des délégués du procureur… Au total, près d’une vingtaine de professions ont suivi l’une des quelques 1800 actions de formation proposées en 2017. Ils seront 30 000 bénéficiaires en 2018. Le point sur l’accroissement de l’activité et des missions de l’École.

Parution du Rapport d’activité 2017 de l’ENM

Lire le rapport d’activité 2017 de l’ENM

« Pour cette édition 2017 du rapport annuel d’activité, l’ENM a souhaité modifier sa présentation habituelle en privilégiant les événements marquants de l’année écoulée, les évolutions structurantes pour chaque service et les perspectives envisageables.
Sans doute moins exhaustive que par le passé, cette nouvelle version se veut plus dynamique et plus synthétique même si les missions dévolues à l’École ne cessent de croître.
Ainsi, l’année 2017 a été marquée par la finalisation du parcours de formation initiale des 10.000 nouveaux conseillers prud’hommes comprenant un e-learning particulièrement novateur et par la mise en place de nouvelles formations destinées aux magistrats exerçant à titre temporaire, aux magistrats honoraires ayant une activité juridictionnelle, aux assistants spécialisés et aux juristes assistants.
Cet élargissement de nos publics a été consacré par la modification de l’article 1er-1 du décret du 4 mai 1972 relatif à l’École nationale de la magistrature, dans sa rédaction issue du décret du 6 mai 2017 qui dispose à présent que l’ENM a pour mission de former toutes les personnes qui, bien que n’appartenant pas au corps judiciaire, sont amenées à concourir étroitement à l’activité judiciaire.
Cette évolution est à la fois une marque de confiance à l’égard de l’École et elle participe directement à son ouverture sur le monde extérieur à la magistrature mais c’est aussi une charge supplémentaire non négligeable. Environ 30.000 personnes bénéficieront ainsi en 2018 d’une action de formation dispensée par l’ENM.
Cette notoriété dépasse largement nos frontières puisque cette année l’École a participé à la formation de 5977 magistrats étrangers, soit 40% de plus qu’en 2016. Elle a en outre concouru au renforcement de huit instituts de formation judiciaire à travers le monde et elle est parvenue à faire adopter par 79 pays, une déclaration mondiale des principes de formation judiciaire dans un État de droit, consacrant le lien étroit entre la formation des magistrats et l’indépendance de l’autorité judiciaire.
L’année écoulée a également été marquée par la volonté de moderniser et d’adapter le fonctionnement de l’École aux nouveaux enjeux numériques : inscription en ligne pour les prochains concours d’accès, correction numérisée des 12.000 copies soit 33.000 feuilles, multiplication des parcours de formation à distance, refonte engagée du site intranet, adaptation des ordinateurs des auditeurs afin qu’ils soient compatibles avec les réseaux des juridictions les accueillant en stage.
Par ailleurs, le recours à une pédagogie toujours plus active notamment par des mises en situation, des cas pratiques, le développement de plateformes documentaires permettant d’approfondir en amont et en aval des séquences, se décline à présent pour l’ensemble des publics formés.
Les événements qui ont jalonné la vie de l’École en 2017 ont été trop nombreux pour les évoquer dans le présent éditorial et je laisse le soin à chaque lecteur de les découvrir en parcourant ce présent rapport selon ses centres d’intérêts.
Toutefois, le dernier d’entre eux aura magnifiquement clôturé l’année, le 7 décembre 2017, à l’occasion de la cérémonie en hommage à Simone VEIL qui nous rappelle que "notre seul devoir, c’est d’enseigner et de transmettre", citation figurant dans le grand amphithéâtre qui porte désormais son nom à Bordeaux. »

Olivier Leurent, éditorial du rapport d’activité 2017.

Lire aussi : L’école devient un acteur central de la formation judiciaire


Télécharger ces infographies