Réforme de la justice : le projet de loi présenté à la promotion 2016

Peimane Ghaleh-Marzban, directeur des services judiciaires (DSJ), Thomas Andrieu, directeur des affaires civiles et du Sceau (DACS), Rémy Heitz, directeur des affaires criminelles et des grâces (DACG), et Stéphane Hardouin, secrétaire général adjoint du ministère de la Justice, sont venus le 17 mai dernier à l’ENM à la rencontre des auditeurs de justice de la promotion 2016, pour leur présenter le projet de loi de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice.

Les trois directeurs et le secrétaire général adjoint ont ainsi évoqué, devant les 359 auditeurs de justice de la promotion 2016, les principaux enjeux et les grands axes de la réforme engagée en matière de procédure civile, de procédure pénale, d’efficacité et de sens de la peine, de renforcement de l’efficacité de l’organisation judiciaire ou encore d’adaptation du fonctionnement des juridictions. Ils ont également abordé ce que la réforme prévoyait dans le domaine du numérique.

Les futurs magistrats, qui ont achevé leur préparation aux premières fonctions (ou spécialisation) à l’ENM le 18 mai dernier, effectuent actuellement un nouveau stage en juridiction de douze semaines avant de prendre leur premier poste le 3 septembre 2018.