35 stagiaires de l’École nationale des greffes en visite à l’ENM

25 greffiers et 10 directeurs des services de greffe judiciaires stagiaires, accompagnés d’Anne-Sophie Beyssac, coordonnatrice de la formation ENG/ENM à l’École nationale des greffes, étaient reçus à l’École nationale de la magistrature du 15 au 17 janvier derniers. Cette visite annuelle, qui s’inscrit dans un partenariat durable entre les deux écoles, « permet notamment aux élèves magistrats et stagiaires de l’ENG d’échanger sur les représentations respectives qu’ils ont de leurs métiers et sur l’importance du travail en équipe », souligne Murielle Goure, animatrice du pôle de formation Administration de la justice de l’ENM.

35 stagiaires de l’École nationale des greffes en visite à l’ENM
Au programme de ces trois journées partenariales : plusieurs séquences pédagogiques auxquelles les auditeurs de justice de la promotion 2017 et les greffiers et directeurs des services de greffe judiciaires stagiaires ont assisté ensemble, sur des thèmes tels que : « La juridiction : communauté de travail », la modernisation de la Justice du 21e siècle, le statut des greffes ou encore l’audience correctionnelle.

Simulations d’audiences correctionnelles

Comme les années précédentes, élèves magistrats et greffiers ont par ailleurs participé à des simulations d’audiences correctionnelles pour croiser leurs regards sur le rôle et le positionnement de chacun lors de la préparation, de la tenue, du suivi et de l’exécution de l’audience.

Les directeurs des services de greffe judiciaires ont pour leur part assisté à une table ronde sur les partenariats mis en place par l’ENM.

Premiers collaborateurs du magistrat

Une rencontre riche d’enseignements pour les auditeurs de justice, à quelques semaines du début de leur stage en juridiction de 10 mois, pendant lequel ils seront amenés à travailler quotidiennement en lien avec le greffe. « Il s’agit en effet de leur faire prendre conscience du rôle prépondérant du greffe afin que leur future collaboration soit optimale », précise Murielle Goure.

Les greffiers et directeurs stagiaires, actuellement en stage juridictionnel, ont quant à eux exposé à la promotion 2017 la vision qu’ils avaient des magistrats et leurs attentes vis-à-vis de ces derniers. « Ces échanges entre promotions sont indispensables : ils permettent aux futurs professionnels de la justice de prendre conscience du rôle, des missions et du statut de leurs collaborateurs directs. C’est cette connaissance mutuelle, dès la formation initiale, qui permettra l’instauration d’une véritable communauté de travail », conclut Anne-Sophie Beyssac.

Fin novembre dernier, 15 élèves magistrats avaient également été reçus à l’ENG dans le cadre de la deuxième semaine d’échanges inter-écoles du Réseau des écoles de service public (RESP).

Depuis 2017, le stage greffe des auditeurs de justice a par ailleurs été rallongé : il dure désormais trois semaines (contre une auparavant).