Les élèves magistrats reprennent les cours à l’ENM ce 26 août

En congés depuis le 20 juillet, les auditeurs de justice de la promotion 2019 reprennent les cours ce lundi 26 août. Diaporama des séquences pédagogiques qu’ils suivront ces prochaines semaines pour aborder notamment la fonction de juge des libertés et de la détention, le développement de l’enfant, l’éthique et la déontologie du magistrat, la défense des droits du justiciable…

Du métier de procureur à celui de juge des libertés et de la détention

Ce lundi 26 août, les auditeurs de justice débutent la semaine par des directions d’études sur le juge d’instruction et le parquet. Celles-ci seront complétées, jeudi 29 août par une conférence sur les nullités de l’enquête et de l’information judiciaire et par une présentation du métier de procureur et des grands enjeux de la justice pénale par Laure Beccuau, procureure de la République près le tribunal de grande instance de Créteil et doyenne du pôle de formation dédié au processus de décision et de formalisation de la justice pénale.  

Une nouvelle séquence sur les missions du juge des libertés et de la détention se tiendra également le même jour. « À l’issue de leur formation, les auditeurs de justice n’accéderont pas directement à ce poste mais seront amenés, qu’ils soient au parquet ou à l’instruction, à travailler avec le juge des libertés et de la détention. La connaissance de ses missions et du rôle des uns et des autres dans une enquête est donc indispensable », explique Sabine Corvaisier, sous-directrice des études.

Focus sur le développement de l’enfant et l’éthique et la déontologie

Comme les années précédentes, une séquence dédiée au développement de l’enfant animée par des psychologues et pédopsychiatres permettra notamment aux élèves magistrats de maîtriser les spécificités et les techniques d’une audition de mineur.

L’éthique et la déontologie du magistrat seront par ailleurs à l’honneur, les 12 et 13 septembre prochains, à travers une conférence animée par Jacques Beaume, procureur général honoraire près la cour d’appel de Lyon et membre du collège de déontologie, et Christian Vigouroux, président de section honoraire au conseil d’État, afin d’offrir aux auditeurs de justice un regard croisé avec la déontologie du juge administratif. Enfin, des ateliers en petits groupes encadrés par des coordonnateurs de formation et des magistrats en juridiction proposeront à la promotion des cas pratiques posant des interrogations en matière de déontologie.   

Des figures des droits de l’Homme à l’ENM

Le 23 septembre, une rencontre avec André Potocki, juge français à la Cour européenne des droits de l’Homme, organisée par le pôle Dimension internationale de la justice précèdera des cas pratiques liés à l’application de la convention européenne des droits de l’Homme.

Jacques Toubon, défenseur des droits, interviendra pour sa part aux côtés de Claudine Jacob, magistrate et directrice de la protection des droits et des affaires judiciaires, sur ses missions, les notions de discrimination et la défense des droits des justiciables.

Une initiative à destination des futurs étudiants en droit

Enfin, dans le cadre d’un projet d’immersion au sein des institutions « START’U », 240 futurs étudiants en première année de droit de l’Université de Bordeaux seront accueillis à l’École nationale de la magistrature le mercredi 4 septembre. Accompagnés par des auditeurs de justice, ils découvriront les spécificités du métier de magistrat, la variété des fonctions dans la magistrature, la formation dispensée à l’École, les classes préparatoires « égalité des chances » de l’ENM

Consulter : le séquençage de la formation des auditeurs de la promotion 2019.