Concours complémentaire de l’ENM : des parcours professionnels variés
Publié le 26 avril 2017
Le 19 janvier dernier, 83 stagiaires issus du concours complémentaire 2016 prêtaient serment. Parmi eux, Pascale Fontao-Cousin, Coralie Picot, Pierre-Yves Nicolas et Aurore Chauprade - qui étaient respectivement juriste en entreprise, greffière, inspecteur du travail et avocate avant d’intégrer l’ENM - se sont prêtés à l’exercice de l’interview vidéo pour évoquer leur parcours, les motivations qui les ont conduits à se reconvertir dans la magistrature et la préparation du concours. Rencontre.
Les stagiaires issus du concours complémentaire 2016 ont des parcours professionnels très diversifiés. 22 sont d’anciens avocats, 17 étaient greffiers, 8 juristes, 6 directeurs de service de greffe, 5 attachés d’administration, 2 conseillers pénitentiaires, 2 inspecteurs du travail, 2 inspecteurs des finances publiques…
Âgés de 35 à 53 ans, ils sont par ailleurs souvent parents et doivent donc concilier leur vie familiale et le rythme exigeant de cette formation de sept mois (dont deux de spécialisation à leur première fonction : juge ou substitut du procureur).
Inscription possible jusqu’au 15 mai

Cette année, 50 postes sont offerts au titre du second grade de la hiérarchie judiciaire. Les candidats doivent être âgés d’au moins 35 ans au 1er janvier 2017, titulaires d’un diplôme de niveau bac +4 et justifier au minimum de 7 années d’expérience professionnelle particulièrement qualifiante pour exercer le métier de magistrat dans les domaines juridique, économique, administratif ou social.

Disponible sur le site Internet de l’ENM, le dossier d’inscription au concours complémentaire 2017 est à renvoyer au plus tard le 15 mai prochain. Les épreuves d’admissibilité sont prévues les 6, 7 et 8 septembre 2017 tandis que les dates des épreuves d’admission seront communiquées ultérieurement.
La rentrée à l’ENM aura lieu en janvier 2018.

En savoir plus sur les possibilités de reconversion professionnelle dans la magistrature.

À lire aussi : Reconversion : préparer le concours complémentaire.