Passer le concours complémentaire ENM : sept professionnels témoignent

50 professionnels issus du concours complémentaire ont prêté serment en janvier dernier. Parmi eux, deux avocats, une juriste, une greffière, un attaché d’administration, une directrice des ressources humaines et un capitaine de police. Suivis par les caméras de l’ENM lors de cette cérémonie solennelle, ces sept professionnels en reconversion évoquent leurs parcours antérieurs et les motivations qui les ont amenés à préparer le concours complémentaire pour se réorienter dans la magistrature.

Si les stagiaires issus du concours complémentaire sont une source d’enrichissement pour la magistrature, leur parcours de reconversion nécessite un investissement important tant pour préparer le concours que durant la formation dispensée à l’ENM et en juridiction.

Après cinq mois d’enseignements probatoires, les professionnels déclarés aptes à exercer la fonction de magistrat effectuent deux mois de stage de spécialisation à la première fonction qu’ils exerceront : juge ou substitut du procureur.

Concours 2019 : inscription jusqu’au 28 mai 2018

Cette année, 80 postes sont offerts au titre du second grade de la hiérarchie judiciaire. Les candidats doivent être âgés d’au moins 35 ans au 1er janvier 2018, titulaires d’un diplôme de niveau bac +4 et justifier au minimum de sept années d’expérience professionnelle particulièrement qualifiante pour exercer le métier de magistrat dans les domaines juridique, économique, administratif ou social. Les épreuves d’admissibilité se dérouleront les 4, 5 et 6 septembre 2018 tandis que les dates des épreuves d’admission seront communiquées ultérieurement.