Un métier de décision

 

Rendre la justice, c’est avant tout concourir au bien commun, faire en sorte que nous puissions vivre ensemble malgré nos différends, en confiant au magistrat, gardien de la liberté individuelle, le soin de trancher nos conflits. Rendre la Justice est un idéal, un idéal au service de la République, un idéal qui anime les magistrats toute leur vie professionnelle

— Olivier Leurent, directeur de l’ENM.

Rendre des décisions au nom du peuple français

Les magistrats du siège tranchent les conflits entre les personnes et sanctionnent les auteurs d'infractions pénales. Qu'ils soient juges, juges des contentieux de la protection (qui remplacent les juges d’instance), juges des enfants, juges d'instruction ou juges de l'application des peines, ils prennent leurs décisions après avoir étudié un dossier et entendu les personnes concernées par une affaire. Le travail de juge est réparti entre l'instruction des dossiers, la prise de décision, l'écoute et l'arbitrage. Les décisions sont rendues « au nom du peuple français ».

Veiller au respect de l’ordre public et à l’intérêt collectif

Les magistrats du parquet défendent les intérêts de la société et veillent au respect de l'ordre public. Procureurs ou substituts du procureur interviennent surtout en matière pénale. Lorsqu'une infraction est commise, ils apprécient les suites à donner aux plaintes et aux procès-verbaux. Ils assurent la direction des enquêtes de police et veillent à l'exécution des peines. Leur travail est aussi d'assurer la protection des personnes vulnérables ou fragiles et plus généralement de veiller à l'intérêt collectif. À l'audience, ils représentent la société et proposent une décision aux juges.

Devenir membre de l’autorité judiciaire en prêtant serment

Au début de leur formation à l’École nationale de la magistrature, les élèves magistrats prêtent serment. Cette cérémonie solennelle marque symboliquement leur entrée dans l’institution judiciaire, pas seulement en qualité d’observateurs mais bien en qualité d’acteurs de la Justice. Le serment leur permet en effet d’accéder au cœur de l’office du magistrat lors des stages qu’ils sont amenés à effectuer dans les TGI (tribunaux judiciaires à partir de janvier 2020).

Découvrez les témoignages en images d’élèves magistrats ayant prêté serment en février 2019 :