Les appels à projet de recherche
Actuellement, il n’y a aucun marché public d’appels d’offre en cours.
Appels d’offres passés
En 2013, dans le cadre du programme de recherches, à destination des chercheurs institutionnels, l’École nationale de la magistrature lance un appel à projets sur le thème suivant :
La motivation des décisions de cour d’assises

En 2013, dans le cadre du programme de recherches, à destination des chercheurs. La loi du 10 août 2011 a introduit dans le Code de procédure pénale un article 365-1 qui impose la motivation des décisions de cour d’assises. Cette question faisait débat depuis de longues années.
La recherche proposée a pour objet d’étudier les incidences juridiques d’ordre procédural ou de fond mais aussi les incidences sociologiques voire économiques de cette réforme. L’exigence de motivation opère vraisemblablement des modifications dans le mode d’organisation et de fonctionnement des juridictions d’assises voire de l’institution judiciaire elle-même, dans l’attitude et la place des acteurs du procès. Cette réforme a-t-elle une incidence sur la chaîne pénale, sur l’orientation des affaires ? Cette réforme a-t-elle un impact économique ?
Comment le président prépare-t-il l’audience ? Les informations préalables données aux jurés ont-elles évolué ? Quelle est la place du dossier judiciaire ? L’exigence de motivation a-t-elle une incidence sur le déroulement de l’audience, sur la rédaction des questions, sur le délibéré ? Quel est le contenu de la motivation ? Comment s’élabore-t-il ?
De nombreuses interrogations s’ouvrent ainsi avec la mise en œuvre de cette réforme depuis le 1er janvier 2012. Avec près d’un an et demi d’application, un premier bilan peut être dressé.

Consulter le rapport « La motivation en actes : analyse empirique de la motivation des décisions de justice ».

Université attributaire du marché public
Le laboratoire CERCRID, de l’université Jean Monnet de St-Etienne. Le projet, entièrement financé par l’ENM, est dirigé par une équipe de trois enseignants-chercheurs : Mme Vanessa Perrocheau et M. Djoheur Zerouki-Cottin, tous deux Maîtres de Conférences à l’université Jean Monnet de St-Etienne, ainsi que M. le Professeur Philip Milburn, de l’université Rennes 2.
Financement de l’ENM
29.211,84 €
Durée
36 mois – fin du contrat : 31 décembre 2016. Les résultats de la recherche seront donc connus début 2017.