Reconversion : 71 candidats admis au concours complémentaire ENM 2019

Les résultats de l’édition 2019 du concours complémentaire de l’ENM ont été publiés ce 4 décembre : 71 professionnels en reconversion suivront ainsi une formation de 7 à 9 mois au métier de magistrat à partir du 6 janvier 2020.

Alors que les 135 candidats déclarés admissibles au concours complémentaire de l’École nationale de la magistrature (2nd grade) ont débuté les épreuves d’admission le 12 novembre dernier, la liste des candidats admis pour la session 2019 vient d’être communiquée.
> Consulter la liste des admis au concours complémentaire 2019

Prestation de serment le 23 janvier 2019

Les 71 futurs stagiaires issus du concours complémentaire prêteront serment à la cour d’appel de Bordeaux le 23 janvier 2020, quelques jours après leur rentrée à l’ENM.

Leur formation se compose d’une période d’études d’un mois à l’ENM, d’un stage en juridiction probatoire de 4 mois et d’un second stage en juridiction de 2 à 4 mois (à l’appréciation du jury), préalable à leur prise de fonction s’ils sont déclarés aptes à exercer le métier de magistrat.

3 concours et des recrutements sur dossiers destinés aux professionnels

Concours complémentaire : au moins 7 ans d’expérience professionnelle

Le concours complémentaire de l’ENM au titre du second grade de la hiérarchie judiciaire est réservé aux candidats de nationalité française âgés d’au moins 35 ans le 1er janvier de l’année du concours, titulaires d’un diplôme de niveau bac +4 et justifiant d’au moins 7 ans d’expérience particulièrement qualifiante dans les domaines juridique, économique, administratif ou social pour exercer les fonctions de magistrats.

Nouveauté : le programme du concours complémentaire change à partir de la session 2020 pour proposer une version actualisée aux candidats.

D’autres recrutements sur concours ou sur dossier

Chaque année, les professionnels en reconversion représentent environ 50 % des effectifs des élèves magistrats de l’ENM.

Les agents du secteur public et les salariés du secteur privé, respectivement admis aux 2e et 3e concours d’accès, deviennent auditeurs de justice et suivent une formation de 31 mois. Les professionnels des secteurs public et privé admis au concours complémentaire suivent quant à eux un cursus plus court.

En parallèle de ces concours réservés aux professionnels, des recrutements sur dossier permettent également de se reconvertir dans la magistrature :