Magistrats, avocats et juristes d’entreprise : une formation commune

L’École nationale de la magistrature, l’Association française des juristes d'entreprise (AFJE) et l’École de formation professionnelle des barreaux de la cour d’appel de Paris (EFB) mettent en place une nouvelle formation commune, « Magistrats, avocats, juristes. Mettez à jour vos connaissances et vos pratiques ». Son objectif principal est de permettre un dialogue interprofessionnel approfondi sur des sujets d’intérêt commun. Les inscriptions ouvrent ce jour pour les magistrats.

La formation continue « Magistrats, avocats, juristes. Mettez à jour vos connaissances et vos pratiques » (MAJ) a été construite en partenariat avec l’EFB et l’AFJE, avec comme objectif d’améliorer le partage des connaissances entre ces 3 professions, et de permettre aux participants de mieux comprendre comment chacun exerce son métier.

Formés ensemble dans les écoles et les universités, les juristes se spécialisent à l’issue de leur formation universitaire et rejoignent ensuite différentes professions. Le cloisonnement des métiers nourrit encore trop souvent une représentation imprécise de leur réalité, et crée des incompréhensions, parfois des tensions entre ceux qui les exercent. La qualité du dialogue entre ces professionnels est pourtant essentielle à l’accomplissement de leurs missions.

C’est pourquoi, comme l’explique Élie Renard, directeur adjoint de l’ENM à Paris, cette formation « constitue une occasion rare pour les avocats, les juristes d’entreprise et les magistrats de se rencontrer et de débattre de manière approfondie sur leurs pratiques, sur leurs déontologies et sur leurs cultures professionnelles, afin d’identifier plus précisément ce qui les distingue, mais aussi ce qui les rapproche ».

Aborder la négociation, l’enquête et la responsabilité sociétale des entreprises

La formation MAJ initie ce dialogue interprofessionnel autour de thématiques communes à ces 3 professions, développées au cours de 3 cycles : « négociation », « enquête » et « responsabilité sociétale des entreprises ». Chaque cycle est composé de 3 modules qui forment un ensemble cohérent sur le plan pédagogique.

« Chaque module correspond à un thème privilégié de chaque public cible. Par exemple, au sein du cycle « enquête », sont déployés les modules « enquête judicaire », « enquête interne » et « enquête administrative ». Le 1er concerne plutôt les magistrats, le 2ème intéresse surtout les juristes d’entreprise et le dernier, les avocats. Mais ces modules permettront, sur chacun de ces thèmes, de croiser les regards des représentants des 3 professions », précise Élie Renard.

Les 2 autres cycles sont construits dans la même logique. Le cycle « négociation » comprend les modules intitulés « négociation commerciale », « négociation corporate » et « négociation judicaire ». Quant au cycle « responsabilité sociétale des entreprises », il comporte les modules « performances extra-financières », « judiciarisation de la responsabilité sociale des entreprises », et « protection des droits de l’Homme ».

Une co-construction pédagogique

L’équipe pédagogique de chaque cycle se compose d’un avocat, d’un juriste et d’un magistrat. Ensemble, ils ont élaboré, pour chaque module, un cas pratique et une bibliographie indicative aidant à sa résolution.

« À terme, la formation a vocation à être élargie à d’autres professions du droit », conclut Élie Renard.

Magistrats : s’inscrire aux modules de la formation