Classes préparatoires ENM : des conditions optimales d’apprentissage

Les inscriptions aux 3 classes préparatoires “égalité des chances” de l’ENM sont ouvertes jusqu’au 3 avril prochain. Composées de 18 élèves chacune, elles permettent de se préparer au 1er concours d’accès dans des conditions favorables aux échanges et à l’esprit d’entraide. Témoignages de 3 anciens élèves des classes de Douai, Paris et Bordeaux sur les avantages du travail en effectif réduit.

Une véritable cohésion de groupe dans chacune des classes préparatoires ENM

Mutualisation des fiches de révision, entraide… Les effectifs réduits des 3 classes préparatoires  de l’ENM permettent de créer une véritable cohésion de groupe, ce qui constitue un facteur clé de réussite au 1er concours d’accès à l’ENM. « Nous étions une promotion soudée, et il y avait beaucoup d’émulation entre nous. Nous avions l’habitude de nous entraîner pendant nos pauses », se rappelle Aline, ancienne élève de la classe préparatoire de Douai. Et d’ajouter : « À Douai, nous avions une salle dédiée pour réviser tous ensemble ».  
Après avoir obtenu un master 2 en Droit pénal international et des affaires à l’université de Paris 1, Daniel, qui a intégré la classe bordelaise, revient sur l’avantage d’avoir préparé le 1er concours d’accès à l’ENM en petit groupe : « J’étais entouré de personnes positives et nous nous soutenions les uns les autres ».

Des entraînements fréquents

Dans chacune des 3 classes préparatoires de l’ENM, des entraînements écrits sont organisés tout au long de l’année afin de permettre aux élèves de s’évaluer et de bénéficier d’un retour individualisé sur leur travail. « Chaque semaine, nous avions un galop d’essai qui permettait d’avoir une régularité dans les entraînements », se rappelle Julia, qui a préparé le 1er concours de l’ENM dans la classe préparatoire de Paris.
Au programme également de cette année de préparation : 3 concours blancs qui permettent de se préparer aux épreuves en conditions réelles. « Le 1er concours blanc intervient tôt dans l’année, ce qui permet de faire le point sur nos acquis et notre marge de progression », explique Daniel. Et d’ajouter : « Nous sommes évalués avec beaucoup de bienveillance. La pression du concours existe, mais les intervenants s’adaptent au rythme de chaque élève. »
Un système de tutorat a également été mis en place dans les classes préparatoires, permettant à chacun de bénéficier d’un suivi personnalisé.

Des échanges privilégiés grâce à des effectifs réduits

Fin janvier, les élèves de la classe préparatoire de Douai ont rencontré 2 auditrices de justice de la promotion 2018, qui ont pu décrire la manière dont elles avaient appréhendé la préparation du concours, le déroulement des épreuves écrites et orales, leur scolarité à l’ENM, ainsi que leur expérience en stage dans un tribunal judiciaire. Par le biais des échanges qu’ils ont eus avec ces élèves magistrates, les étudiants ont pu mettre à profit cette rencontre pour gagner en confiance en cette période de préparation du concours.

À Bordeaux, les élèves sont amenés à croiser les auditeurs de justice puisque la préparation se déroule au sein de l’ENM.

Enfin, les élèves des 3 classes préparatoires se regroupent à l’ENM au début de leur scolarité.

Inscriptions jusqu’au 10 avril 2020