Collaboration avec le Koweït : visite d’une délégation à l’ENM

Une délégation du Koweït a été accueillie à Paris par l’ENM du 18 au 22 novembre derniers, dans le cadre d’un partenariat entre l’École et l’Institut d’Études Juridiques et Judiciaires du Koweït (IEJJ). Les 2 établissements ont réaffirmé leur volonté de poursuivre et de renforcer leur coopération, à travers la création d’un nouveau comité de formation judiciaire.

Une visite d’étude dans l’actualité de la coopération judiciaire entre la France et le Koweït

Ce déplacement à Paris s’inscrit dans la continuité d’un accord de coopération bilatérale signé entre l’IEJJ et l’ENM le 18 octobre 2018 et visant à accompagner l’optimisation du fonctionnement de l’institut koweitien. Cet accord prévoyait 3 grands types d’actions :

- la participation d’experts français à des séminaires internationaux au Koweït pour consolider les liens entre l’IEJJ et l’ENM. Benoît Chamouard, sous-directeur, chef du département international de l’École, était ainsi invité à intervenir au Koweït les 3 et 4 décembre lors d’une conférence internationale portant sur les échanges de pratiques entre les directeurs d’instituts de la zone Afrique du Nord Moyen-Orient ;

- la mise en place de stages réciproques avec l’accueil d’un élève magistrat au Koweït en 2019, ainsi que la venue d’un magistrat français en formation continue au Koweït et celle d’un magistrat koweitien francophone en France ;

- l’organisation de missions de coopération technique d’ordre pédagogique et institutionnel auprès de l’IEJJ, suivant la culture d’appui aux établissements de formation propre à l’ENM.

La création d’un comité de formation judiciaire

Devant le succès de cette année de coopération, l’IEJJ et l’ENM ont souhaité intensifier leur travail commun, comme l’explique Tania Jewczuk, magistrate chargée de mission au département international de l’ENM : « Au cours de la réunion de clôture de la visite, l’IEJJ a réaffirmé sa volonté, ainsi que celle du Koweït, de continuer la coopération judiciaire avec la France à travers l’ENM. Les deux établissements de formation seront donc les moteurs de cette coopération, notamment à travers la mise en place d’un comité de formation judiciaire. » La création de ce comité a été proposée par son excellence Yosuf Jassim Al Mutawah, président du grand conseil de la magistrature, de la Cour de cassation et du Conseil Constitutionnel du Koweït, en concertation avec Owayyed Sari Al Thuwaimer, directeur général de l’IEJJ et juge à la cour d’appel. Il sera appelé à se réunir en marge de la prochaine assemblée générale du réseau euro-arabe de formation judiciaire, et permettra la mise en place d’activités et de programmes communs aux 2 établissements, contribuant à la bonne marche de leurs échanges.

Poursuivre le partenariat pédagogique et institutionnel entre l’ENM et l’IEJJ

Les 2 établissements entretiennent une relation de confiance : l’ENM est la seule école européenne avec laquelle l’IEJJ a signé une convention. Cette exclusivité tient notamment à un fort appui diplomatique, comme le souligne Tania Jewczuk : « Le soutien des ambassades de France au Koweït et du Koweït en France a été décisif dans la construction de ce partenariat. » En effet, « pour le Koweït et pour l’IEJJ, l’ENM est la porte d’entrée sur les institutions judiciaires françaises, qui font figure de référence pour leur histoire et leur indépendance ». Avec la création du nouveau comité de formation judiciaire, les relations déjà étroites entre l’IEJJ et l’ENM seront amenées à s’approfondir.