Conférence sur l’approche sociologique de la délinquance

Comment appréhender la notion de délinquance ? Quels sont les outils d’évaluation dédiés et quelles en sont les limites ? Quelques jours après sa rentrée à l’École nationale de la magistrature, la promotion 2019 des élèves magistrats a bénéficié d’une conférence sur le phénomène de la délinquance animée par l’universitaire Xavier de Larminat.

L’ENM a accueilli, le 17 juin dernier, Xavier de Larminat, maître de conférences en sciences politiques à l’université de Rouen dont les travaux traitent notamment de la sociologie de la déviance et de la délinquance, sujets qu’il a abordés devant les auditeurs de justice de la promotion 2019.

« Les élèves magistrats ne sont pas formés à devenir seulement de bons techniciens dans leur domaine juridique. Ils doivent aussi apprendre à contextualiser et mettre en perspective. Leur proposer une approche sociologique leur permet de prendre du recul et de toujours remettre en question leurs choix », confie Xavier de Larminat.

Sa conférence a ainsi permis aux élèves magistrats de se questionner sur la délinquance, un phénomène au cœur des enseignements pénaux, en échangeant sur la complexité de la définition de la délinquance ainsi que son évolution, mais aussi sur les différents outils d’évaluation de la délinquance et leurs limites.

Formation continue des magistrats sur le thème de la désistance

La désistance (sortie de la délinquance) fera par ailleurs l’objet d’une session de formation continue en novembre prochain. Co-organisée avec l’École nationale de la protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ), cette session abordera notamment les processus qui président à l'arrêt de la délinquance. L’étude de la délinquance et de la désistance offre un appui précieux pour les acteurs judiciaires dans le choix de la réponse pénale la plus pertinente et la détermination des mesures les plus adaptées aux objectifs de réinsertion et de lutte contre la récidive.

Le pôle de formation Environnement judiciaire de l’ENM propose, de façon plus générale, de nombreuses formations sur « les approches pluridisciplinaires de la délinquance » afin de permettre aux magistrats en poste de bénéficier de clés de lecture en criminologie ». En 2020, sera d’ailleurs créée dans ce cadre une nouvelle formation intitulée « la criminologie : données scientifiques et justice pénale ».

Lire aussi