Formation interprofessionnelle innovante: violences au sein du couple

L’École nationale de la magistrature présente demain, 15 novembre 2019, à la Cour de cassation, un nouveau dispositif de formation interprofessionnelle sur la prévention, la prise en charge et le traitement des violences au sein du couple. Déployé au niveau national et régional, il sera accessible au plus grand nombre de magistrats et à leurs partenaires.

Dès 2018, l’ENM s’est attelée à renforcer son action de formation consacrée à la problématique des violences au sein du couple tant en formation initiale auprès des élèves magistrats, qu’en formation continue à destination des magistrats en exercice.

Un nouveau dispositif de formation destiné au plus grand nombre et visant à spécialiser les connaissances, créer des réflexes professionnels et développer le travail en réseau vient compléter l’offre existante.

Ce dispositif s’appuie sur un kit pédagogique consultable en ligne  et dispensé en présentiel en régions. Il est également présenté, depuis septembre 2019, lors des formations obligatoires à l’occasion de chaque changement de fonctions, permettant de toucher près de 500 magistrats par an.

Présentation le 15 novembre à la Cour de cassation

Le 15 novembre, en présence de Nicole Belloubet, ministre de la Justice (sous-réserve), et du directeur de l’ENM, Olivier Leurent, ce nouveau kit sera présenté aux chefs de juridictions et aux chefs de cour, ainsi qu’à un large public composé de magistrats, d’avocats, de directeurs régionaux aux droits des femmes et à l’égalité, de délégués et coordinateurs interministériels, et de représentants d’associations de victimes.

Fruit de 9 mois de travail, ce kit a été créé par l’ENM en partenariat avec la direction des affaires criminelles et des grâces, la direction des affaires civiles et du sceau, la mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF) et la haute fonctionnaire à l’égalité femmes-hommes du ministère de la Justice.

Un dispositif de formation aux contenus spécialisés pour un travail en réseau

« L’objectif de ce kit pédagogique est double. Il s’agit d’abord d’apporter aux magistrats des connaissances spécialisées et de leur permettre d’acquérir des réflexes professionnels élaborés. Mais aussi de développer la collaboration interinstitutionnelle et de favoriser le travail en réseau avec des policiers, des gendarmes, des conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation, des avocats, des associations d’aide aux victimes, des cadres de l’aide sociale à l’enfance, etc. », explique Laëtitia Dhervilly, sous-directrice de la formation continue de l’ENM.

Mieux comprendre les mécanismes des violences et l’impact traumatique sur les victimes

Le kit pédagogique met à disposition les connaissances scientifiques les plus récentes pour appréhender ce phénomène complexe et professionnaliser sa pratique. Il propose ainsi des fiches réflexes par fonction (parquet, audience correctionnelle, juge de l’application des peines, juge aux affaires familiales, juge des enfants), ainsi qu’une fiche réflexe sur les éléments fondamentaux d’ordre psycho-criminologique.

« Des interviews vidéo de professionnels (experts en droit pénal, psychologie, psychiatrie, neurosciences, médecine légiste, etc.) apportent un éclairage interdisciplinaire sur les mécanismes de la violence au sein du couple, sur la psychopathologie des auteurs de violences ou encore sur l’impact traumatique des violences sur la victime directe ainsi que sur les enfants », complète Laurence Begon, magistrate coordonnatrice de formation à l’ENM.

Un déploiement en régions de ce nouveau dispositif de formation

« De l’automne 2019 jusqu’à fin 2020, les coordonnateurs régionaux de formation de l’ENM et les magistrats délégués à la formation organiseront des sessions de formation d’une journée dans les cours d’appel, où le kit sera utilisé comme support pédagogique. Elles seront localement ouvertes tant aux magistrats qu’aux policiers, aux gendarmes, aux conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation, aux avocats, aux éducateurs, aux médecins, aux cadres de l’aide sociale à l’enfance et aux associations de victimes », conclut Laetitia Dhervilly.

Une première formation à Aix-en-Provence le 28 novembre 2019

Le 28 novembre prochain, aura lieu la première formation en région à Aix-en-Provence en présence (sous réserve) de Nicole Belloubet, ministre de la Justice, et de Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, d’Olivier Leurent, directeur de l’École nationale de la magistrature, d’Isabelle Rome, haute fonctionnaire à l’égalité femmes-hommes du ministère de la Justice, et d’Elisabeth Moiron-Braud, secrétaire générale de la MIPROF.