Concours européen Themis 2019 : l’Allemagne remporte la finale à l’ENM

 La grande finale du concours Themis du Reseau européen de formation judiciaire (REFJ) s’est déroulée du 8 au 11 octobre derniers à l’École nationale de la magistrature, à Bordeaux. 8 équipes de futurs magistrats de 7 nationalités – dont une équipe de l’ENM – se sont affrontées lors de cette dernière étape de la compétition : c’est finalement l’Allemagne qui a remporté cette édition 2019, devant les équipes de Roumanie 2 et d’Italie.

Première victoire de l’Allemagne

« Nous sommes très heureuses de ramener le trophée en Allemagne et surtout d’offrir l’opportunité à notre pays d’organiser la finale l’an prochain*. Nous pensons que cela va mieux faire connaître la compétition en Allemagne : c’était en effet la première fois que notre pays participait à la finale du concours Themis et le taux de participation allemand à ce concours européen était jusqu’ici assez faible », souligne Polina Gryganska, membre de l’équipe gagnante.

Un enthousiasme qu’elle a également exprimé lors de la cérémonie de remise des prix, le 11 octobre dernier à la cour d’appel de Bordeaux, aux côtés de ses partenaires, Nadine Berger et Valerie Datzer, et de leur coach, Lisa Maria Höhne, juge au tribunal de grande instance de Francfort sur-le-Main.

À la rencontre des autres élèves magistrats européens

Pour l’équipe allemande, l’expérience aura en effet été enrichissante à de nombreux égards. « Elle nous a d’abord permis de développer nos connaissances et compétences linguistiques en répondant aux questions du jury et en écrivant un projet de jugement en 7 heures. Mais cela a surtout été une merveilleuse opportunité de rencontrer nos homologues de toute l’Europe », détaille Nadine Berger.

Il s’agit en effet d’un des principaux objectifs du concours, qui doit permettre aux élèves magistrats en formation initiale de toute l’Union européenne de confronter leurs idées et leurs pratiques, mais aussi de partager des valeurs communes.
Et Polina Gryganska d’ajouter : « La compétition nous a aussi fait sortir de notre zone de confort. Pour notre future carrière, cela nous permettra de moins appréhender de prendre la parole en public, en particulier devant des gens que nous ne connaissons pas, notamment des concurrents. »

Une finale Themis dédiée

Cette 13e édition, qui portait sur les droits de l’Homme et l’accès à la justice, était organisée en partenariat avec la Cour européenne des droits de l'Homme et l’Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne.
Durant la grande finale, les équipes ont d’abord rédigé en anglais un projet de jugement de la Cour constitutionnelle de leur pays sur une nouvelle loi nationale régissant la procédure de nomination des magistrats et entraînant la révocation immédiate d’un haut magistrat chargé d’une affaire sensible.

Elles ont ensuite débattu deux par deux sur la notion de procès équitable autour des articles 6 §1 de la Convention européenne des droits de l’Homme et 47 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Les échanges ont notamment porté sur un cas de détention provisoire supérieure à 90 jours ou encore sur l’exécution d’un mandat d’arrêt européen avec l’absence de traducteur et d’avocat à certains stades de la procédure.

La grande finale en images

 

La grande finale Thémis 2019 en images par com enm

* Le pays vainqueur accueille la grande finale l’année suivante.