Concours complémentaire ENM 2018 : les stagiaires ont choisi leurs postes

Les 70 stagiaires de la promotion 2018 issus du concours complémentaire déclarés aptes à exercer les fonctions de magistrat ont choisi, ce 28 juin, leur premier poste à partir de la liste proposée par la Direction des services judiciaires. Dès le 16 septembre prochain, 36 d’entre eux deviendront juges, 29 substituts du procureur de la République et 5 substituts placés auprès du procureur général.

Madame Mathieu, sous-directrice des ressources humaines de la magistrature, face aux stagiaires du concours complémentaire avant le choix de leur futur poste

Après la présentation des postes par la Direction des services judiciaires lundi 24 juin, les futurs magistrats ont officialisé leur décision ce vendredi 28 juin.

La cour d’appel de Paris est celle qui comporte le plus grand nombre de postes (19), devant celle de Nancy (6) et celles de Douai et Riom (5 chacune).
« Cette liste offre une grande diversité de choix, notamment géographique puisque 23 cours d’appel sont représentées », confie Sandra Desjardin, chargée de mission en charge des publics en reconversion professionnelle.  

Préparation au premier poste

Depuis leur rentrée à l’ENM le 7 janvier 2019 et leur prestation de serment 3 semaines plus tard, les élèves magistrats ont suivi une formation probatoire de 5 mois : une mois d’enseignements à l’École nationale de la magistrature et 4 mois de stage en juridiction.

Les futurs magistrats débuteront leur dernier stage de spécialisation de 2 mois le 8 juillet prochain, pour une prise de poste le 16 septembre ou le 12 novembre. En effet, le décret n°2018-495 du 19 juin 2018 donne désormais la possibilité au jury d’étendre ce dernier stage à 4 mois. « Les 13 stagiaires concernés bénéficient ainsi d’une prolongation de leur formation complémentaire pour leur permettre de consolider les acquis professionnels pour lesquels il restait une marge de progression à l’issue du stage probatoire », précise Sandra Desjardin.

Contrairement aux auditeurs de justice, les stagiaires issus du concours complémentaire ne peuvent pas accéder aux fonctions spécialisées (juge des enfants, juge de l’application des peines…) dès leur premier poste.

Consulter :

Voir aussi : Les témoignages vidéo de stagiaires ayant décidé de changer de métier pour devenir juge ou procureur