Promotion 2021 : les élèves magistrats débutent leur scolarité à l’ENM

Après un stage en cabinet d’avocats, la promotion 2021 rejoint ce 23 août l’École nationale de la magistrature pour y suivre, jusqu’au 25 mars 2022, des enseignements dédiés aux pratiques professionnelles des magistrats, sous forme de conférences d’experts d’horizons divers mais aussi d’ateliers, de cas pratiques et de simulations d’audiences en petits groupes.

La promotion 2021, qui avait quitté les locaux bordelais de l’ENM en avril dernier pour effectuer une immersion en tribunal puis des stages auprès d’enquêteurs et d’avocats, est de retour à l’École.

Des élèves avocats et des auditeurs étrangers formés avec les auditeurs de justice

Aux 334 élèves magistrats s’ajoutent 3 auditeurs de justice du département international originaires du Tchad, du Togo et du Niger, ainsi que 18 élèves avocats, qui suivront les enseignements à leurs côtés.
Tous seront accueillis par les membres de la direction et l’équipe pédagogique ce 23 août, afin de débuter une période d’études dédiée à leurs futures pratiques professionnelles de magistrat du siège ou du parquet, qui durera jusqu’au 25 mars prochain. Ces enseignements sont complétés par de nombreux stages (principalement dans des tribunaux, mais aussi en milieu pénitentiaire, dans des entreprises ou administrations, à l’international…).

Nouveautés pédagogiques des premières semaines

Étude du secteur viticole du bordelais le 1er septembre

Parmi les nouveautés proposées à la promotion 2021, le pôle économique, social et environnemental de l’ENM consacrera la journée d’introduction de ses enseignements à l’étude du secteur viticole du bordelais. L’objectif est d’illustrer l’interaction des questions économiques, sociales et environnementales par les interventions croisées d’acteurs de ce secteur local.

Une conférence d’ouverture, donnée par Ronan Raffray, professeur de droit et directeur du Master 2 droit de la vigne et du vin à l’Université de Bordeaux, permettra de présenter le secteur aux élèves magistrats.
Elle sera suivie par des ateliers animés par des professionnels du secteur (exploitants, inspecteurs du travail, notaires, avocats, représentants de la sécurité sociale agricole MSA…). Chaque groupe aura ainsi l’occasion de se pencher sur deux thématiques parmi : les aspects patrimoniaux et la transmission d’une exploitation viticole, la gestion des domaines viticoles, la protection des salariés, la protection de l’environnement, les spécificités des relations commerciales et de la protection des marques et la protection de la santé publique à travers l’étude de la loi Evin. « Ces thématiques ont été retenues parce qu’elles permettent d’illustrer des points de “tension” entre les enjeux économiques, sociaux et environnementaux qui traversent le secteur », explique Martin Viver-Darviot, coordonnateur de formation à l’ENM.

Les autres nouveautés

Les auditeurs de justice bénéficieront par ailleurs, le 30 août prochain, d’une nouvelle séquence pédagogique visant à leur donner les outils pour savoir prioriser et « apprendre à apprendre ».
Enfin, ils valideront le 31 août leurs compétences numériques dans le cadre du projet Pix, qui permet aux différentes écoles du ministère de la Justice d’évaluer, de développer et de certifier des compétences numériques communes, et pour lequel l’ENM est un centre certificateur.