Olivier Leurent reçoit le prix Pierre Drai
Publié le 02 décembre 2016

Maître Rémi-Pierre Drai, fils de Pierre Drai et Olivier Leurent, directeur de l’ENM
Olivier Leurent, directeur de l’École nationale de la magistrature, a reçu le vendredi 25 novembre 2016, le prix Pierre Drai qui récompense chaque année une personnalité du monde judiciaire reconnue pour son engagement en faveur du rapprochement et des relations partenariales entre magistrats et avocats.

C’est à l’occasion de la rentrée solennelle du barreau de Paris, qui réunissait cette année encore plusieurs centaines d’avocats et professionnels de justice, en présence de Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux, ministre de la Justice – retrouvez ici le discours du ministre – que s’est déroulée la remise du prix Pierre Drai. Le Conseil de l’ordre du barreau de Paris a décidé de distinguer Olivier Leurent, directeur de l’École nationale de la magistrature, qui succède ainsi à Simone Veil et Sylvia Zimmermann, Doyenne des Juges d’instruction du TGI Paris.

Pour Maître Rémi-Pierre Drai, fils de l’ancien juge « la réputation d’Olivier Leurent et les bonnes relations qu’il a toujours entretenues avec le barreau sont bien connues et appréciées de l’ordre des avocats de Paris ». Une distinction qui vient ainsi saluer son attachement à la liberté d’expression et au respect du contradictoire lors d’un procès.

Pierre Drai, de Philippeville en Algérie à la Cour de Cassation

Pierre Drai est né le 3 juillet 1926 à Constantine. Avocat stagiaire à Philippeville en 1947, juge suppléant à Tunis deux ans plus tard, il devient substitut au parquet du tribunal de la ville, puis juge, jusqu'en 1958. Après un passage à Grenoble en qualité de juge au tribunal de grande instance jusqu’en juin 1965, il est nommé au tribunal de la Seine puis devient vice-président au tribunal de grande instance de Paris en 1971.

En 1973, il est nommé conseiller technique de Jean Taittinger, garde des Sceaux du gouvernement de Pierre Messmer avant de rejoindre, en mai 1974, la cour d’appel de Paris, en qualité de conseiller puis en tant que premier vice-président au tribunal de grande instance. Il est nommé conseiller à la Cour de Cassation le 27 août 1981, puis président du tribunal de Paris en 1983. Le 6 juin 1985, il devient premier président de la cour d'appel de Paris. Trois ans plus tard, il succède à Simone Rozès en tant que premier président de la Cour de Cassation, fonction qu’il occupera jusqu’au terme de sa carrière en 1996. Élevé à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur en juillet 2000, il décède le 18 avril 2013.

« Juger, c'est savoir écouter, essayer de comprendre et vouloir décider » Pierre Drai