24 professionnels en reconversion recrutés au titre des articles 22 et 23 par la commission d’avancement ont fait leur rentrée à l’École nationale de la magistrature ce 1er octobre. D’une durée d’un an, leur formation comprend 1 mois d’enseignements à l’ENM, 6 mois de stage probatoire en juridiction et 5 mois de stage préalable à leur prise de fonction s’ils sont déclarés aptes à exercer le métier de magistrat

Rentrée d’une nouvelle promotion de candidats à l’intégration directe
Publié le 04 octobre 2018
24 professionnels en reconversion recrutés au titre des articles 22 et 23 par la commission d’avancement ont fait leur rentrée à l’École nationale de la magistrature ce 1er octobre. D’une durée d’un an, leur formation comprend 1 mois d’enseignements à l’ENM, 6 mois de stage probatoire en juridiction et 5 mois de stage préalable à leur prise de fonction s’ils sont déclarés aptes à exercer le métier de magistrat.


Cette promotion de candidats à l’intégration directe compte des professionnels issus des secteurs public et privé, notamment onze avocats, quatre directeurs des services de greffe judiciaires et greffiers, trois cadres administratifs, un magistrat exerçant à titre temporaire, un directeur des services pénitentiaires, un officier de gendarmerie ou encore un inspecteur des finances publiques.

« La magistrature n’est plus ce qu’elle était : aujourd’hui, un magistrat sur deux formés à l’ENM est un professionnel en reconversion. Cette diversité est indispensable pour que la magistrature reflète le mieux possible la société au nom de laquelle elle rend la Justice : vos parcours professionnels antérieurs viendront ainsi enrichir l’institution judiciaire. », a rappelé Olivier Leurent, directeur de l’ENM, lors de son discours d’accueil.

Des évolutions dans la formation des professionnels en reconversion

Depuis fin 2017, ces professionnels en reconversion recrutés au titre des articles 22 et 23 de l’ordonnance statutaire de la magistrature bénéficient d’un allongement de la durée de formation à l’École, qui est passée de 5 jours à 1 mois (Lire : Nouvelle formation pour les candidats à l’intégration directe).

Par ailleurs, alors que les candidats à l’intégration directe suivent depuis 2016 des parcours d’e-formation sur le jugement civil et l’audience correctionnelle en amont de leur arrivée à l’École, cette nouvelle promotion a travaillé, pour la première fois, sur un dossier d’instruction dans l’optique de la rédaction d’un réquisitoire définitif au cours de leur période d’études à Bordeaux. Un nouveau parcours d’e-formation en matière d’affaires familiales a également été mis à leur disposition.

Enfin, un accompagnement professionnel personnalisé par un coach certifié leur est proposé.

Lire aussiLa lettre ENM info n°49 dédiée à la reconversion dans la magistrature