Recrutés latéraux : un nouveau parcours de formation à distance
Publié le 19 février 2016

L’une des trois promotions annuelles de recrutés sur titre article 22/23 a suivi, du 8 au 12 février derniers, sa formation à l’ENM avant de partir en stage probatoire pendant six mois. Pour mieux se préparer à cette semaine intense, elle a bénéficié de nouveaux modules de formation en ligne.
« Le temps de formation à l’École étant très court, il nous est apparu nécessaire de proposer aux recrutés sur titre article 22/23, en amont de leur venue à l’ENM et ainsi qu’il avait déjà été expérimenté avec succès sur l’audience correctionnelle, des ressources en ligne également sur la matière civile. Ces modules d’e-formation leur permettent d’assimiler les connaissances de base, pour se concentrer, en face à face pédagogique sur la pratique et le savoir-faire professionnel (exercices de rédaction du jugement, de simulation d’audience de cabinet…) », explique Véronique Cadoret, coordonnatrice de formation et animatrice du pôle dédié au processus de décision et de formalisation de la justice civile.
Les fondamentaux du procès civil en quelques modules

La nouvelle promotion de recrutés latéraux a ainsi bénéficié d’un second parcours de formation à distance sur le thème du procès civil. « Il m’a fallu un peu plus de 15 heures afin de bien étudier les deux thématiques, mais ces outils me paraissent indispensables pour assimiler les fondamentaux avant d’assister aux différents enseignements à l’École. Je trouve par ailleurs très bien d’y avoir toujours accès pendant le stage probatoire : je pense que je serai notamment amenée à consulter certaines fiches techniques », confie Elisabeth Pirotte Durand, avocate recrutée sur titre article 22/23.

Diapositives animées, quiz, vidéos ou encore supports écrits téléchargeables nourrissent les modules et permettent de diversifier les supports et de s’adapter, au mieux, aux capacités de mémorisation, soit visuelle soit auditive, des utilisateurs. Le parcours sur le procès civil se compose de plusieurs modules traitant des principes directeurs du procès civil, de la procédure ordinaire contentieuse devant le TGI, de la procédure orale devant le TGI, de la méthodologie de rédaction du jugement civil et des dépens.

« L’objectif est de compléter cette offre pédagogique à distance dans le courant de l’année, en y intégrant notamment un module sur les modes amiables de résolution des différends et sur certains contentieux ou procédures spécifiques, que le seul temps de formation à Bordeaux ne permet pas de traiter. Ces modules s’inscrivent dans un parcours de formation où la partie réservée au face à face pédagogique reste essentielle : ils n’ont pas vocation à s’y substituer mais bien à la préparer puis la compléter », précise Véronique Cadoret.

Un recrutement par la Commission d’avancement
Recrutés par la Commission d’avancement, les candidats à l’intégration directe effectuent une semaine de formation à l’École et un stage probatoire de six mois. A l’issue, les candidats déclarés aptes à exercer les fonctions de magistrats effectuent un stage de six mois dans la fonction choisie.