Immersion en milieu pénitentiaire : témoignage d’un élève magistrat
Publié le 19 février 2018
331 auditeurs de justice de la promotion 2017 ont revêtu, début février, l’uniforme de surveillant pénitentiaire pendant deux semaines. Cette immersion dans l’univers carcéral permet à la fois aux élèves magistrats de mieux comprendre le fonctionnement d’une maison d’arrêt et le rôle des différents acteurs, mais aussi de nourrir leur réflexion sur le sens de la peine. Témoignage de Johann Meilender, qui a effectué son stage au sein du centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville.

« Le stage pénitentiaire est un moment fort de la formation. L'emprisonnement reste la peine de référence dans les textes répressifs et, bien que les lieux de détention soient souvent au cœur de l'actualité, ils restent malheureusement méconnus. Une immersion de deux semaines ne permet évidemment pas de pouvoir affirmer que l'on sait ce que peut ressentir un détenu. Toutefois, il semble particulièrement important qu'un auditeur de justice ait une première approche du monde carcéral avant de pouvoir exercer ses futures fonctions.

Pour ma part, j'ai eu la chance d'avoir été très bien accueilli avec trois autres élèves magistrats au sein du centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville. Tous les personnels de l’administration pénitentiaire ont fait preuve d'une grande disponibilité et ont accepté de répondre aux nombreuses questions que nous avons posées.

Il nous a par ailleurs été possible d'accéder à l'ensemble des structures de l'établissement. J’ai notamment trouvé intéressant de voir les ateliers qui permettent aux détenus de travailler ou encore les cours dispensés aux volontaires afin de faciliter leur réinsertion. Nous avons également pu assister à une commission de discipline et, de manière générale, appréhender la manière dont sont gérés les incidents au sein du centre pénitentiaire.

Comme l'ensemble des auditeurs, il ne fait nul doute que ce stage nourrira mes réflexions quand j’exercerai mes futures fonctions. »

Lire aussi :
Des photographies artistiques sur les prisons exposées à l’École nationale de la magistrature
Dans la peau d’un surveillant pénitentiaire : le stage d’une élève magistrate de la promotion 2015
Les futurs juges de l’application des peines reçus à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire