Concours Thémis : deux équipes de l’ENM en finale

Publié le 25 juillet 2018

L'équipe de l'ENM qualifiée pour la finale du concours Thémis

De gauche à droite : Marie Diederichs, Mathieu Delsol et Eléonore Cervi

Trois auditeurs de justice de la promotion 2018 de l’ENM ont remporté la seconde place de la dernière demi-finale dédiée à l’éthique et à la déontologie lors du concours Thémis, le 6 juillet dernier en Hongrie, à Budapest. L’École sera ainsi représentée par deux équipes, en octobre à Paris, lors de la finale.

Éthique et déontologie : des enjeux européens

Éléonore Cervi, Marie Diederichs et Mathieu Delsol ont décroché la seconde place derrière l’une des équipes tchèques lors de la demi-finale D où 11 équipes originaires d’Italie, de Grèce, d’Hongrie, de Lettonie, de Lituanie, de la République Tchèque et du Portugal participaient. Le sujet de leur présentation portait sur « les juges sans tribunal fixe: les enjeux éthiques des salles d'audience délocalisées », pour lequel ils ont été coachés par Marine Lacroix, coordonnatrice de formation à l’ENM. Lors de chacune des demi-finales, les équipes doivent effectuer une présentation de trente minutes de leur rapport et répondre aux questions du jury et des autres équipes en anglais. « Notre sujet interrogeait les implications éthiques de ces délocalisations en termes d'indépendance, d'impartialité et d'image de la justice auprès des citoyens. Nous avons mis l'accent sur l'importance de l'environnement du juge dans sa prise de décision, et cette problématique a beaucoup intéressé les autres participants européens, confrontés à des enjeux similaires. Les sujets traités étaient tous très différents, allant de problématiques déontologiques assez classiques (indépendance) à des sujets plus difficiles à traiter (religion) et innovant (les audiences filmées sur les réseaux sociaux). Cela nous a permis de réaliser que dans toute l'Europe nous rencontrons les mêmes questionnements éthiques mais aussi que certains débats pouvaient avoir des réponses diversifiées selon les pays», témoigne l’équipe des trois auditeurs.

« Rencontre avec les jeunes magistrats européens »

L’objectif de ce concours, organisé par le réseau européen de formation judiciaire (REFJ), est de permettre aux futurs magistrats des différents pays européens de partager des valeurs communes, de discuter sur des sujets variés, d'échanger sur les aspects pratiques de la coopération judiciaire en matière de procédure civile, familiale, pénale et de débattre autour des questions éthiques et déontologiques du métier de magistrat.

« La rencontre avec les jeunes magistrats européens, plus que la compétition, est le cœur du concours Thémis, et ce sont surtout ces rencontres que nous retiendrons. Enfin, parce que Thémis est une aventure de groupe, c'est aussi l'occasion de forger des amitiés françaises et de renforcer les liens entre auditeurs de justice. À présent, nous allons sereinement nous préparer pour la finale, qui portera sur le droit au procès équitable », confient les trois auditeurs.

Ils participeront ainsi à la grande finale du concours Thémis en octobre prochain à Paris, aux côtés du premier groupe d’auditeurs de justice qualifié au mois de mai.

Lire aussi :
Concours Thémis 2018 : une équipe ENM sélectionnée pour la finale