Le programme des concours complémentaires de l’ENM modifié dès 2020

L’arrêté du 10 avril 2019 modifiant l’arrêté du 22 novembre 2001 relatif aux concours de recrutement de magistrats du 2nd et du 1er grades de la hiérarchie judiciaire a été publié ce 16 avril au Journal officiel. Il modifie le programme des concours complémentaires à partir de 2020, pour proposer une version actualisée aux candidats en reconversion professionnelle.

Une meilleure prise en compte des évolutions législatives

Menée conjointement par l’École nationale de la magistrature et la Direction des services judiciaires (DSJ), cette actualisation du programme des concours complémentaire a pour objectif qu’il soit « plus moderne et davantage en adéquation tant avec les dernières évolutions législatives qu’avec le nouveau programme des concours d’accès à l’ENM », explique Émilie Lagrave, sous-directrice des recrutements et de la validation des compétences à l’ENM. Et d’ajouter : « À titre d’exemple, le programme de procédure civile comprend désormais les modes de règlement amiable des différends que sont la médiation et la conciliation. »

Les modifications prévues par l’arrêté seront effectives pour les concours complémentaires ouverts à partir de 2020.

Réforme des concours d’accès à l’ENM : quel impact pour les professionnels ?

Conduite en parallèle de l’actualisation du programme des concours complémentaire, la réforme d’envergure des 3 concours d’accès à l’ENM prévue par le décret n°2019-99 du 13 février 2019 impacte particulièrement les professionnels souhaitant se reconvertir dans la magistrature pouvant passer, selon leur profil, les 2e et 3e concours. Parmi les changements significatifs, les candidats ne passeront plus d’épreuve écrite d’admissibilité de droit public et travailleront uniquement sur des cas pratiques  – qui correspondent davantage au mode de raisonnement professionnel que les dissertations – pour les épreuves de droit civil et droit pénal.