Rentrée de la promotion 2021 d’auditeurs de justice de l’ENM

La promotion 2021 de l’ENM débute, ce 6 avril, en distanciel, sa formation au métier de magistrat. Cette dernière alternera, durant 29 mois, des périodes d’études et de stages.

Qui sont les élèves magistrats de la promotion 2021 ?

Au total, 335 élèves magistrats composent la promotion 2021 de l’ENM. 196 sont d’anciens étudiants issus du 1er concours d’accès, 139 des professionnels en reconversion (48 admis au 2e concours, 8 au 3e concours, 81 recrutés au titre de l’article 18-1 et 2 au titre de l’article 18-1 2 b qui débuteront pour leur part leur formation le 28 février 2022). Par ailleurs, 18 élèves avocats et 4 auditeurs étrangers suivront également une partie du cursus ENM à leurs côtés.

En moyenne, les auditeurs de justice sont âgés de 29 ans : la benjamine de la promotion a 22 ans, le doyen a 50 ans. 76% sont des femmes et 24% des hommes.

Parmi les élèves magistrats issus du 1er concours, 36% sont boursiers de l’enseignement supérieur.

Les anciennes professions les plus représentées sont celles de juriste-assistant, d’avocat, de greffier ou directeur des services de greffe judiciaires, ou encore de juriste ou responsable juridique.

S’adapter à la situation sanitaire

La modification du calendrier des épreuves des derniers concours d’accès à l’ENM a eu pour conséquence une rentrée plus tardive qu’habituellement et la réduction exceptionnelle de la durée de la formation des auditeurs de justice de 31 à 29 mois.

« Les fondamentaux permettant d’acquérir les techniques professionnelles du métier de magistrat ont été conservés, tant pour la période d’études que pour le stage de plein exercice dans un tribunal judiciaire », souligne Sabine Corvaisier, sous-directrice des études. En revanche, les stages permettant de découvrir un univers extra-judiciaire et ceux dans les cabinets d’avocats seront un peu plus courts que les années précédentes.

Les temps forts des semaines d'accueil

Ce 6 avril, les élèves magistrats assisteront au discours d’accueil de la directrice, Nathalie Roret, et aux interventions des membres de l’équipe de direction et de l’équipe pédagogique en visioconférence.

Comme les années précédentes, les jours suivants seront notamment consacrés aux grands thèmes de la culture judiciaire et à l’environnement dans lequel s’inscriront les auditeurs de justice en qualité de futurs magistrats.

Ils permettront par ailleurs aux élèves magistrats de se préparer à leurs premiers stages auprès de leurs futurs partenaires : 2 semaines au sein de services d’enquêtes et 10 semaines au sein d’un cabinet d’avocats (si les conditions sanitaires le permettent). « Les auditeurs de justice bénéficieront notamment d’ateliers dédiés au stage enquête co-animés par des magistrats et des enquêteurs de police et de gendarmerie », explique Sabine Corvaisier.

Et d’ajouter : « Parmi les nouveautés présentées dès cette rentrée à la promotion 2021 : le projet Pix, qui doit permettre aux différentes écoles du ministère de la Justice d’évaluer, de développer et de certifier des compétences numériques communes. »

Enfin, la traditionnelle cérémonie solennelle de prestation de serment ne pourra se tenir dans les conditions habituelles : par conséquent, les élèves magistrats prêteront serment par écrit. Une cérémonie pourrait être organisée ultérieurement.