8 atouts de la formation d’élève magistrat selon la promotion 2019

Formation pratique reposant notamment sur de nombreux stages, dimension partenariale, sociétale et internationale des enseignements, apprentissage de la décision judiciaire… 8 élèves magistrats mettent en avant les avantages du cursus proposé par l’ENM à travers une série de courts témoignages vidéo. Pour être formé au métier de juge ou procureur à l’ENM, inscrivez-vous aux concours d’accès jusqu’au 13 mars 2020.

La formation des auditeurs de justice dure 31 mois, pendant lesquels ils doivent acquérir les techniques professionnelles du magistrat ainsi que des connaissances transversales sur leur environnement institutionnel, humain et social. Le cursus alterne par ailleurs des périodes d’enseignements pratiques à l’ENM, à Bordeaux, et des périodes de stages – notamment dans les tribunaux judiciaires au contact des justiciables – pour donner aux élèves magistrats une vision globale de leur futur métier.

1. L’élève magistrat au cœur de la cité : témoignage de Clément

Qu’il soit juge ou procureur, le magistrat est au cœur de la vie de la cité. Clément, auditeur de justice, retient particulièrement les dimensions sociétale et partenariale de sa formation à l’ENM : elles lui permettront d’être en prise directe avec le quotidien des citoyens et les problématiques auxquelles ils sont confrontés, et de bien connaître les multiples partenaires avec lesquels il travaillera.

2. L’ENM, école d’application : témoignage de Sofia

Accessible après l’obtention d’un diplôme de niveau bac + 4 ou une expérience professionnelle de minimum 4 ans (variable en fonction des profils), l’ENM est une école d’application. Les auditeurs de justice y sont formés par des professionnels – majoritairement magistrats – et l’accent est mis sur les cas pratiques tout au long de leur scolarité.

3. 70% de stages : témoignage d’Elouan

Sur les 31 mois de leur formation pour devenir juge ou procureur, les auditeurs de justice passent 70% en stage dans des environnements professionnels variés – pas uniquement judiciaires et parfois à l’étranger. Pour Elouan, élève magistrat Promo2019, c’est l’un des points forts du cursus proposé par l’ENM, à la fois très pratique et favorisant l’ouverture.

4. Le travail en petit groupe : témoignage de Juliette

Malgré d’importantes promotions ces dernières années, l’École nationale de la magistrature a choisi de conserver le format pédagogique de la direction d’études, qui permet aux auditeurs de justice de travailler le plus souvent en petit groupe. Avantages : cela met l’accent sur le travail en équipe et facilite par ailleurs l’acquisition des techniques professionnelles nécessaires au métier de magistrat.

5. L’apprentissage de la prise de décision : témoignage de Frédéric

La prise de décision « au nom du peuple français », inhérente au métier de magistrat, est au cœur des enseignements de l’ENM, à travers notamment l’organisation de nombreuses simulations d’audiences et de stages dans les tribunaux judiciaires. Un fil rouge de la formation qu’apprécie Frédéric, élève magistrat, motivé par cet aspect du métier.

6. Des études stimulantes intellectuellement : témoignage de Benjamin

La stimulation intellectuelle fait également partie des motivations régulièrement citées pour devenir juge ou procureur. Pour Benjamin, élève magistrat, la formation pluridisciplinaire dispensée par l’ENM permet véritablement aux auditeurs de justice d’expérimenter quotidiennement le travail intellectuel intrinsèque à leur futur métier.

7. Des études à dimension internationale : témoignage d’Alice

Augmentation des normes européennes, multiplication des litiges comportant un élément d’extranéité… La nécessaire construction d’une identité de magistrat européen est l’un des axes pédagogiques de l’ENM. C’est cette dimension internationale de la formation qui intéresse particulièrement Alice, auditrice de justice, qui a notamment participé aux échanges européens entre élèves magistrats.

8. L’engagement pour le bien commun dès la formation : témoignage de Kate

Défendre l’intérêt général et s’engager pour le bien commun font partie des missions du magistrat auxquelles sont formés les auditeurs de justice, à travers notamment des actions destinées à favoriser l’accès au droit, dont un projet d’information juridique gratuit de la Clinique du droit.

 

Concours d'accès 2020

Inscription jusqu'au 13 mars