Cycle approfondi d’études judiciaires : 10 modules interprofessionnels

Ce lundi 17 janvier débute le premier module de l’édition 2022 du cycle approfondi d’études judiciaires (CADEJ). Pendant 3 jours, il réunit une nouvelle promotion de magistrats et non magistrats provenant des autres corps du Ministère de la Justice, des administrations de l’État et des assemblées parlementaires autour de la thématique de l’autorité judiciaire dans l’État. Composé de 10 modules, ce cycle annuel de formation s’achèvera en décembre 2022.

Ce cycle ambitieux forme les magistrats et hauts fonctionnaires désireux de développer leur culture judiciaire et leur connaissance des problématiques liées aux évolutions de leur environnement institutionnel et social.

L’interprofessionnalité au cœur de ce cycle de formation continue de l’ENM

Renforcer la culture judiciaire et administrative commune des magistrats et hauts fonctionnaires

Tout comme les années précédentes, le cycle approfondi d’études judiciaires rassemble un public diversifié. La promotion 2022 compte ainsi 13 hauts fonctionnaires issus de l’Assemblée nationale et du Sénat, de la Cour des comptes, de la direction générale de la gendarmerie nationale, l’École nationale des greffes, l’École nationale supérieure de la Police, la Direction générale des douanes et droits indirects et la Direction générale des Finances publiques aux côtés de 62 magistrats issus de différents degrés de juridictions et fonctions, en administration centrale et en détachement. 66,7% sont des femmes versus 33,3% d’hommes.

Des intervenants d’horizons différents

Cette approche interprofessionnelle s’appuie également sur la qualité des intervenants qui viennent, pour ce premier module, de la Cour de cassation, du Conseil constitutionnel, du ministère de la Justice et du ministère de l’Intérieur, de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne ou encore de la Cour des comptes.

Marie-Christine Tarrare, co-directrice du CADEJ 2022 et procureure générale près la cour d'appel de Bourges, souligne l’importance du caractère interprofessionnel du cycle : « Mêler des professionnels d’horizons différents ne peut qu’enrichir les discussions sur les questions essentielles de justice, qui dépassent largement les seuls personnels des services judiciaires. Cela favorise bien sûr la réflexion et l’ouverture d’esprit. »

Un cycle pour développer des compétences d’encadrement et de direction

Le cycle approfondi d’études judiciaires « est un lieu d’acquisition et de partage des connaissances, mais aussi un lieu de débat sur les grandes questions judiciaires et les enjeux de notre institution, avec ce privilège pour les stagiaires de pouvoir échanger sans filtre avec des intervenants de très haut niveau », précise Marie-Christine Tarrare.

Il permet de développer « la connaissance de l’environnement professionnel, du fonctionnement ministériel et interministériel mais aussi des enjeux auxquels notre société et la justice doivent faire face. Pour cela, des réflexions collectives sont guidées par des grands témoins mais aussi des travaux de groupe sur des thématiques déterminées. L’apprentissage du travail collectif est une assurance d’une plus grande qualité des travaux », ajoute Nathalie Delpey-Corbaux, co-directrice du CADEJ 2022 et première présidente de la cour d'appel de Besançon.

Les thématiques des 10 modules du CADEJ 2022

  • L’autorité judiciaire dans l’Etat
  • Les normes et la justice
  • Les espaces judiciaires internationaux
  • L’action managériale
  • La gestion des ressources humaines dans la justice
  • Justice et numérique
  • Budget et administration
  • Justice et société
  • Ethique, déontologie et discipline