Ouverture de la session 2021 du Cycle Approfondi d’Études Judiciaires

Ce mardi 19 janvier débute le premier module de l’édition 2021 du cycle approfondi d’études judiciaires (CADEJ). Pendant 3 jours, il réunit la promotion composée de magistrats et hauts fonctionnaires autour de la thématique de l’autorité judiciaire dans l’État. Composé de 10 modules, ce cycle annuel de formation s’achèvera en décembre 2021.

Ce cycle ambitieux a la particularité de former ensemble hauts fonctionnaires et magistrats pour renforcer leur culture judiciaire et administrative commune. Depuis sa création en 2013, il entretient en effet un partenariat important avec les Assemblées parlementaires, la Cour des comptes, les juridictions administratives, les hauts fonctionnaires des directions du ministère de la Justice, ministère de l’Intérieur, ministère de l’Économie et des Finances mais également l’École nationale des greffes (ENG), l’École nationale d’administration, l’École nationale supérieure de la police (ENSP), la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), la Direction générale des finances publiques, la Direction générale des douanes et droits indirects.

Le CADEJ, une formation favorisant l’interprofessionnalité

Cette année encore, le cycle approfondi d’études judiciaires rassemble un public diversifié. La promotion 2021 compte ainsi 11 hauts fonctionnaires issus de l’Assemblée nationale et du Sénat, de la Cour des comptes, de la DGGN, l’ENG, l’ENSP aux côtés de 62 magistrats issus de différents degrés de juridictions et fonctions. 57% sont des femmes versus 43% d’hommes.

Dans son discours d’ouverture, Nathalie Roret, directrice de l’École nationale de la magistrature, a souligné l’importance du caractère interprofessionnel du CADEJ, que reflète la promotion 2021, : « Il est ouvert à soixante magistrats, à partir du premier grade, et à quinze hauts fonctionnaires extérieurs. Cette présence de participants extérieurs provenant d'autres grands corps de l’État permet de disposer d'un ensemble de visions extérieures, qui viennent enrichir les échanges entre participants au cours de la formation ».

Cette approche interprofessionnelle s’appuie également sur la qualité des intervenants qui viennent, pour ce premier module, de la Cour de cassation, du ministère de la Justice, de cours d’appel, du Conseil d’État, du Conseil constitutionnel, du Secrétariat général du Gouvernement, du Défenseur des droits ou encore de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Le CADEJ, un cycle pour développer des compétences d’encadrement et de direction

Le cycle approfondi d’études judiciaires est un cycle annuel de formation permettant d’approfondir l’ensemble des questions liées au fonctionnement et au sens de la justice. Formation de haut niveau, elle accompagne les participants dans le développement de leurs connaissances de l’institution judiciaire, les aide à alimenter leur réflexion et à appréhender les problématiques liées aux évolutions de leur environnement institutionnel.

Le CADEJ a été créé en 2013 dans la continuité du rapport CANIVET établi en 2007 portant sur « la préparation des magistrats de l’ordre judiciaire à l’exercice des fonctions de chef de juridiction et de parquet ». Ce dernier a sollicité la mise en œuvre d’un « mastère spécialisé en stratégie des politiques de justice » permettant de développer une culture du management judiciaire et la stratégie de formation des chefs de juridiction et de parquet notamment.

Les thématiques abordées dans les 5 premiers modules du CADEJ 2021 :

  • Module 01 : L’autorité judiciaire dans l’État
  • Module 02 : Les normes de la justice
  • Module 03 : Les espaces judiciaires internationaux
  • Module 04 : L'action managériale
  • Module 05 : La gestion des ressources humaines dans la justice