Rencontre avec les futurs partenaires dans 7 écoles de service public
Publié le 12 décembre 2018
La promotion 2018 de l’École nationale de la magistrature a participé, courant novembre, à deux semaines d’échanges inter-écoles organisées par le Réseau des écoles de service public (RESP). Cette approche partenariale constitue l’un des axes forts de la formation des élèves magistrats à l’ENM.


Nouveau partenariat avec l’École nationale des douanes, à Tourcoing, dans le cadre des échanges inter-écoles
Début novembre, le Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) et l’École nationale d’administration pénitentiaire (ENAP) ont accueilli respectivement 49 et 10 auditeurs de justice de la promotion 2018. La deuxième semaine d’échanges inter-écoles s’est pour sa part déroulée du 19 au 23 novembre, en partenariat avec 5 autres établissements de formation : 29 élèves magistrats ont ainsi été reçus à l’École nationale de la protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ), 20 à l’École nationale des greffes (ENG), 20 à l’École nationale des douanes (au sein du site de Tourcoing où sont formés les cadres), 14 à l’École des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) et 9 à l’École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (ENSOSP).
Mieux connaître les futurs partenaires des juges et procureurs

« Proposés chaque année aux auditeurs de justice, ces échanges leur permettent d’aller à la rencontre des stagiaires des autres écoles membres du RESP. L’objectif est de permettre à chaque stagiaire de présenter sa formation et le regard qu’il porte sur ses futures fonctions. L’appréhension, par les élèves magistrats, des contraintes inhérentes aux fonctions de leurs futurs partenaires professionnels est une richesse indéniable », précise Sabine Corvaisier, sous-directrice des études de l’ENM.

Des programmes liés aux pratiques professionnelles du magistrat
Visites, mises en situation, travaux dirigés, tables rondes, conférences… À chacune des écoles de service public son programme pour aborder des thématiques telles que l’identité professionnelle à l’ENPJJ, la prévention des risques et des suicides à l’ENAP, les interfaces entre l’institution judiciaire et les services d’incendie et de secours à l’ENSOSP, le maintien de l’ordre à l’EOGN, ou encore l’organisation d’un procès sensible à l’ENG.
Nouveau partenaire de l’ENM : l’École nationale des douanes
Grâce à un nouveau partenariat avec l’ENM, l’École nationale des douanes a accueilli les élèves magistrats pour la première fois cette année. « Les magistrats – surtout pénalistes – travaillent en effet régulièrement sur des problématiques qui concernent les services de douanes judiciaires. Les auditeurs de justice ont ainsi étudié le périmètre des missions des douanes et abordé différents sujets dont les contrefaçons, les taxes douanières, les confiscations, les fraudes… Ils ont également suivi, par petits groupes, un contrôle douanier », explique Sabine Corvaisier.
Connaître les enjeux de chaque acteur sur le terrain
L’intérêt de ces deux semaines était également de proposer des échanges tant avec les partenaires naturels des magistrats qu’avec des partenaires pouvant paraître plus éloignés de leurs préoccupations principales, mais avec qui ils seront également amenés à travailler. « C’est notamment le cas des pompiers, qui sont souvent les premiers à intervenir sur un accident de masse ou sur une scène de violence. C’est pourquoi il faut que les magistrats et les services de secours aient connaissance de leurs contraintes respectives, parfois contradictoires : les secours aux personnes peuvent, par exemple, dégrader une scène de crime. Par ailleurs, un juge d’instruction ou un magistrat du parquet peut recueillir auprès du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) des informations qui peuvent constituer des éléments d’enquête importants », détaille Sabine Corvaisier.
Nourrir la réflexion de l’ENM en matière de pédagogie
Les formations dispensées par l’École nationale de la magistrature s’appuyant de plus en plus sur des méthodes pédagogiques modernes, « ces échanges inter-écoles ont aussi été l’occasion, pour les coordonnateurs de formation accompagnateurs, de découvrir les méthodes pédagogiques, les modules d’e-formations et les actions en matière de pédagogie différenciée des différentes écoles partenaires », confie la sous-directrice des études.
Accueil à l’ENM de stagiaires d’autres établissements de formation
Comme les années précédentes, l’ENM accueillera à son tour des élèves d’autres écoles de service public : elle recevra ainsi un groupe de l’EOGN du 17 au 21 décembre prochains et des greffiers et directeurs des services de greffe judiciaire stagiaires du 14 au 16 janvier 2019. Ces derniers participeront, aux côtés des auditeurs de justice, à des simulations d’audiences correctionnelles.